10/01/2021 00:51
Ces cinq dernières années, de 2015 à 2019, les envois de fonds des Vietnamiens résidant à l’étranger ont enregistré une croissance moyenne de 6 % par an pour atteindre 71 milliards d'USD. Ce qui représente 44 % de la totalité des réceptions de fonds au cours de ces 20 dernières années.
>>Hô Chi Minh-Ville reçoit 4,7 milliards de devises étrangères en dix mois
>>Forte baisse prévue des transferts de devises des travailleurs migrants en 2020

Rencontre entre dirigeants de Hô Chi Minh-Ville et Vietnamiens résidant à l’étranger, en avril 2019.
Photo : Xuân Anh/VNA/CVN

D’après l’ambassadeur Luong Thanh Nghi, chef adjoint du Comité d’État chargé des Vietnamiens résidant à l’étranger, le pays compte à ce jour 5,3 millions de personnes qui vivent dans plus de 130 pays et territoires, dont 80% habitent dans les pays développés.

Les communautés des Vietnamiens résidant à l’étranger sont devenues une source de financement importante en faveur du processus d’édification, de protection, de développement et d’intégration économique du pays.

Jusqu’en novembre 2020, les Vietnamiens résidant dans 27 pays et territoires ont participé à 362 projets d’investissement direct étranger (IDE) dans le pays, avec des capitaux enregistrés qui se sont élevés à 1,6 milliard d'USD. Parmi ces projets, les Vietnamiens résidant aux États-Unis contribuent à 18 projets d’une valeur de 105,8 millions d'USD. S’ensuivent les Vietnamiens résidant en France, en Australie, en Chine et en Allemagne. Leurs projets prennent place dans différents secteurs tels que l’industrie manufacturière, l’immobilier, les services d’hébergement et la construction.

À l’heure actuelle, il y a 42 localités sur 63 qui bénéficient des investissements transférés par les migrants à l’étranger. Hanoï est le plus grand receveur avec 79 projets d’une valeur de 476,8 millions d'USD, représentant 21,8% des projets et 29,7% des envois enregistrés.

Le vice-ministre du Plan et de l’Investissement, Trân Duy Dông, a indiqué que le Parti et l’État mettent en œuvre des mécanismes et des politiques visant à inciter les migrants à l’étranger à rapatrier leurs investissements au Vietnam.

"Il n’y a aucune discrimination entre les investisseurs à l’intérieur du pays et ceux qui habitent à l’étranger", a-t-il affirmé.

Selon les données de la Banque mondiale, les envois de fonds que le Vietnam a reçus en 2020 ont atteint 15,686 milliards d'USD, l’équivalent de 5,8% de son PIB. Les volumes de transfert ont augmenté d’année en année, passant de 10 milliards d'USD en 2016 à 17 milliards en 2019 (soit 6,5% du PIB).

En 2020, le Vietnam se situe au 9e rang parmi les dix principaux pays receveurs des envois de fonds dans le monde. Dans la région de l’Asie de l’Est-Pacifique, le pays se classe au troisième rang en volume des envois de fonds, derrière la Chine (59,5 milliards d'USD) et les Philippines (33,3 milliards d'USD). Par rapport à la part du PIB que représentent les envois de fonds, le Vietnam se positionne au 9e rang dans la région. 
NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Les plus belles plages du Vietnam Avec un littoral s’étirant sur plus de 3.000 km, le Vietnam abrite de nombreuses plages de sable fin. Sans oublier la multitude de baies, marais, lagunes et autres blocs de pierres à la structure originale, ou encore les îles tropicales aux plages immaculées.