Le Vietnam et l’Indonésie peuvent coopérer pour devenir des locomotives économiques

Le Vietnam et l’Indonésie peuvent unir leurs forces pour devenir des locomotives économiques dans la région, a déclaré le président de l’Association d’amitié Indonésie - Vietnam, Budiarsa Sastrawinata, à la veille de la visite d’État en Indonésie du président Nguyên Xuân Phuc.

>> L'Indonésie maintient un excédent commercial pour le 31e mois consécutif

>> La visite présidentielle "ne fera que renforcer" les liens Vietnam - Indonésie

>> La visite en Indonésie du président vietnamien, nouveau jalon dans les liens bilatéraux

Le président de l’Association d’amitié Indonésie - Vietnam, Budiarsa Sastrawinata, lors d'une interview de l'Agence Vietnamienne Information.
Photo : VNA/CVN

Lors d’une récente rencontre avec le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh, le président Joko Widodo a souligné que l’Indonésie s’engage à continuer à promouvoir des relations bilatérales mutuellement bénéfiques au profit des peuples des deux pays, a-t-il indiqué à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA).

Budiarsa Sastrawinata, également PDG du groupe Ciputra, a estimé que l’économie de l’ASEAN ne devrait pas fonctionner sous l’emprise d’une quelconque autre économie et que les pays de l’ASEAN veulent avoir plus de partenariats commerciaux, y compris entre les États membres de l’ASEAN.

Par conséquent, la visite d’État du 21 au 23 décembre en Indonésie du président Nguyên Xuân Phuc revêt une signification très importante pour poursuivre la discussion sur la manière dont les deux pays peuvent créer une synergie substantielle et coopérer pour devenir les locomotives économiques dans la région, a-t-il souligné.

Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et l’Indonésie, le 30 décembre 1955, l’amitié traditionnelle bilatérale a été établie par le président Hô Chi Minh et le président Sukarno, et cultivée par des générations de dirigeants et d’habitants des deux pays, a-t-il indiqué.

L’Indonésie et le Vietnam partagent de nombreuses similitudes, étant tous deux membres de l’ASEAN, du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) et de nombreuses autres organisations et forums régionaux et internationaux.

Le président de l’Association d’amitié Indonésie - Vietnam a estimé que l’Indonésie est un partenaire important et potentiel du Vietnam dont elle a hautement apprécié le rôle et la position en tant que l’un des pays ayant une grande influence au sein de l’ASEAN.

Le partenariat stratégique entre l’Indonésie et le Vietnam est toujours maintenu même pendant la pandémie de COVID-19 et se développera plus rapidement et plus fort dans les temps à venir au profit des deux pays, ainsi que pour la paix, stabilité et prospérité en Asie du Sud-Est, a-t-il noté.

L’Indonésie reste l’un des plus grands investisseurs de l’ASEAN au Vietnam, avec des projets dans l’exploration et la production de pétrole et de gaz, l’extraction du charbon, la banque, l’hôtellerie, la transformation et l’exportation du bois, et l’habillement.

Au port de Tân Cang Sai Gon (Sud).
Photo : VNA/CVN

Les deux pays ont signé de nombreux accords de coopération dans de nombreux domaines. Plusieurs mécanismes de coopération bilatérale ont également été mis en place. L’Indonésie et le Vietnam ont récemment promu leur coopération en matière d’économie, de commerce et d’investissement.

Cela se reflète dans le niveau élevé des liens basés sur le partenariat stratégique Indonésie - Vietnam en Asie du Sud-Est, l’accroissement du commerce bilatéral, les négociations sur la délimitation de la zone économique exclusive zone, l’élimination des activités de pêche illégales, la coopération à la promotion de l’ASEAN et le renforcement de la coopération maritime.

Quelque 40 entreprises indonésiennes investissent au Vietnam, en majorité dans les domaines des pièces détachées, des produits manufacturés, des produits de grande consommation, des produits chimiques, des plastiques et de l’aluminium, des produits pharmaceutiques et cosmétiques, des transports, du tourisme et de la logistique.

Les deux pays ont convenu des plans pour aider leurs entreprises à faire des affaires et à rechercher des opportunités d’investissement dans la pêche, la construction d’infrastructures, les énergies renouvelables, la haute technologie et la transformation numérique. De nouvelles routes aériennes sont envisagées pour booster les activités touristiques, commerciales et d’investissement.

Dans 10 à 20 ans, les relations économiques, commerciales et d’investissement bilatérales ne cessent de se développer, apportant ainsi des avantages aux deux parties, a conclu Budiarsa Sastrawinata. 

VNA/CVN

back to top