Genève
Le Vietnam au Sommet pour une coopération efficace au service du développement

L’ambassadrice Lê Thi Tuyêt Mai, cheffe de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies (ONU), de l’OMC et d’autres organisations internationales à Genève, a participé au Sommet de haut niveau pour une coopération efficace au service du développement qui s’est tenu du 12 au 14 décembre à Genève, en Suisse.

>> Le Vietnam partage une vision avec le monde pour répondre aux défis mondiaux

>> La CNUCED apprécie le cadre institutionnel et politique du Vietnam

L’ambassadrice Lê Thi Tuyêt Mai, cheffe de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, de l’OMC et d’autres organisations internationales à Genève. 
Photo : VNA/CVN

Organisé conjointement par le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (GPEDC) et la Suisse, le sommet hybride a attiré la participation du président suisse Ignazio Cassis, de la présidente moldave Maia Sandu et du président rwandais Paul Kamage, ainsi que des dirigeants de nombreuses organisations internationales, décideurs politiques, législateurs et universitaires.

Organisé à mi-parcours de l’Agenda 2030 pour le développement durable, le sommet a mis en lumière comment une meilleure coopération renforce la confiance et transforme la manière dont les parties prenantes travaillent ensemble.

Les participants ont estimé que la coopération au développement doit être en mesure d’aider les pays dans leur transition vers un avenir durable et prospère, notamment en termes d’énergies vertes et d’accessibilité, de création de systèmes alimentaires résilients et de mise à profit des avancées numériques au profit de tous. Dans le même temps, une collaboration efficace doit être axée sur les résultats et inclure tous les types de partenariats, transparents et responsables, tout en renforçant la confiance nécessaire à des partenariats efficaces et à de meilleurs résultats dans les pays engagés.

Mise en œuvre de l’Agenda 2030

Les dirigeants et les parties prenantes ont également souligné la nécessité de réformer la structure financière multilatérale tout en répondant aux besoins urgents des pays dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD).

La secrétaire générale adjointe des Nations unies pour la promotion des ODD, Amina J. Mohammed, a déclaré que les organisations multilatérales de développement doivent promouvoir la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et des ODD en tenant compte des réalités locales.

Le sommet s’est conclu par une déclaration plaçant le rôle moteur et la responsabilité des pays au cœur des efforts déployés en faveur de l’Agenda 2030. Ce document a également souligné la nécessité de renforcer les capacités dans les pays, de poursuivre un dialogue actif et inclusif entre toutes les parties prenantes sur les priorités et les stratégies de développement et de renforcer la confiance mutuelle et la redevabilité des acteurs du développement grâce à des données de meilleure qualité et plus accessibles.

Parallèlement aux activités officielles, l’ambassadrice Lê Thi Tuyêt Mai et ses homologues des pays de l’ASEAN ont également tenu une réunion en marge du sommet, à laquelle ont également participé des représentants d’un certain nombre d’organisations internationales.

Les participants ont discuté des mesures visant à promouvoir la coopération entre les organisations internationales et les pays de l’ASEAN ainsi qu’entre les membres de l’ASEAN sur des questions de développement telles que la réponse aux catastrophes naturelles, les épidémies, l’aide humanitaire, l’attraction des investissements APD/IDE et le soutien aux petites et moyennes entreprises.

VNA/CVN

back to top