24/09/2021 13:14
"Le Vietnam est une destination d'investissement importante pour le Japon". C'est ce qu'a souligné Takeo Nakajima, représentant en chef de l'Organisation japonaise de promotion du commerce (JETRO) à Hanoï, lors d’une récente vidéoconférence sur le thème "Connecter l'investissement entre le Vietnam et le Japon".
>>Le Vietnam, la destination favorite des investisseurs japonais
>>Tendance "Vietnam + 1" des investisseurs japonais


S'exprimant lors de la vidéoconférence sur le thème "Connecter l'investissement entre le Vietnam et le Japon", Vu Ba Phu, directeur du Département de la promotion du commerce, a déclaré : "Le Japon est le deuxième investisseur étranger au Vietnam avec 4.690 projets cumulant 62,9 milliards d’USD, représentant environ 16% du total. Au cours des huit premiers mois de 2021, les entreprises japonaises ont enregistré un capital d'investissement de 3,2 milliards d’USD”.

Malgré l'apparition de nombreux foyers épidémiques de COVID-19 dans des zones industrielles, le Vietnam est toujours considéré comme une destination d'investissement attrayante. En août 2021 notamment, le Vietnam a attiré 2,4 milliards d’USD d'IDE (+65% en un an).

''Le capital d'IDE enregistré est plus élevé, principalement en raison de l'augmentation du capital nouvellement enregistré versé dans les industries manufacturières. Cette augmentation montre que les investisseurs étrangers continuent de maintenir leur confiance dans l'économie vietnamienne à moyen et long termes'', a déclaré M. Phu.

Kunihiko Hiabayashi, secrétaire général du Centre ASEAN - Japon, a déclaré que le Vietnam compte plus de 300 parcs industriels, créant une solide chaîne d'approvisionnement à multiples facettes, devenant ainsi un facteur important pour sa politique d'attraction des capitaux.

Takeo Nakajima a analysé : "en 2020, le Vietnam a connu une croissance positive. Même si 2021 est plus difficile, l'économie se redresse progressivement''.

Selon un représentant de la JETRO à Hanoï, en raison de l'épidémie de COVID-19, les investissements des entreprises japonaises au Vietnam ces derniers mois sont devenus plus risqués. Cependant, cette vague peut arriver en peu de temps et pas seulement au Vietnam mais aussi en Asie du Sud-Est.

Bien que la tendance d’investir dans les industries vietnamiennes se soit ralentie, il existe encore des entreprises japonaises qui s'inscrivent pour investir.

Partageant l'attractivité du marché vietnamien des fusions-acquisitions (M&A) qui attire les investisseurs japonais, Ta Duc Minh, conseiller commercial du Vietnam au Japon, a indiqué : ''la période 2019 - 2020 a enregistré de nombreuses opérations de M&A d'investisseurs japonais dans des domaines tels que immobilier, construction, finance - banque et pharmacie - santé". Parmi les transactions notables, citons Mitsubishi Corporation et Nomura Real Estate qui ont acquis 80% de  la phase II du projet Grand Park de Vingroup ; la banque Aozora  avec 15% du capital de la banque commerciale par actions Orient ; la société immobilière Haseko, 36% du capital de l’entreprise de construction Ecoba ; la société pharmaceutique ASKA, 24,9% du capital de la compagnie pharmaceutique Hà Tây…

Les experts prédisent que la taille du marché des M&A au Vietnam en 2021 serait de 4,5 à 5 milliards d’USD, revenant au niveau moyen de la période 2014-2017.

Les biens de consommation, le commerce de détail et l'immobilier, l'industrie et l'agriculture seraient toujours au centre de l'attraction des M&A, tandis que les secteurs des télécommunications, de l'énergie, des infrastructures, de la pharmacie et de l'éducation seraient évalués comme ayant un potentiel prometteur ces prochaines années. Côté partenaires, les investisseurs asiatiques, notamment sud-coréens, japonais, thaïlandais et singapouriens, devraient continuer à tenir le haut du pavé…

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Quang Nam et Dà Nang prêtes à accueillir les touristes internationaux La ville de Dà Nang (Centre) envisage l'accueil des touristes étrangers à partir de novembre dans le contexte que la pandémie de COVID-19 est sous contrôle. De son côté, la province de Quang Nam a soumis une demande écrite au Premier ministre sur l'accueil des visiteurs internationaux.