Le Vietnam attire de plus en plus d’investisseurs étrangers

De nombreux contrats d’investissements d’une valeur de plusieurs milliards d'USD et les engagements de continuer à développer les activités au Vietnam de la part des entreprises étrangères ont montré leur confiance en environnement d’investissement du pays.

>>Logistique du froid : le marché vietnamien devrait atteindre 295 millions d'USD en 2025

>>Chercher des opportunités d'investissement entre le Vietnam et le Japon

>>Le Vietnam, un aimant à investissements après la réouverture du tourisme

La zone industrielle de Vân Trung dans la province de Bac Giang.
Photo : Danh Lam/VNA/CVN

À l’occasion de la visite officielle du président Nguyên Xuân Phuc à Singapour, en février dernier, les investisseurs singapouriens se sont engagés à verser environ 11 milliards de dollars au Vietnam. En particulier, le groupe vietnamien Sovico et ses partenaires qui ont signé plusieurs accords de coopération dont la valeur s’élève à 5,2 milliards d'USD.

De plus, d’autres accords importants ont également été signés entre la banque vietnamienne HD Bank et la société singapourienne Thought Machine (dans la banque numérique), entre le groupe vietnamien T&T Group et le groupe singapourien YCH (dans la logistique) et entre le groupe vietnamien TH et la chaîne de supermarchés singapourienne HAO Mart (dans la fourniture de produits laitiers et agricoles biologiques).

"Le Vietnam est devenu une destination attrayante pour les investisseurs", a déclaré Wee Ee Cheong, vice-président et directeur général de la banque United Overseas Bank (UOB), la première entreprise singapourienne à avoir reçu un certificat de mérite du ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement pour les investisseurs étrangers, lors de la visite du président Nguyên Xuân Phuc à Singapour. "Grâce au Partenariat économique global régional (RCEP), les investissements au Vietnam augmenteront fortement", a-t-il ajouté.

Les opportunités engendrées par l’ouverture

Selon le service des investissements étrangers, relevant du ministère du Plan et de l’Investissement, au cours des deux premiers mois de 2022, les engagements d’investissements directs étrangers (IDE) au Vietnam, comprenant les nouveaux projets, les extensions de projets et les apports de capitaux, ont atteint près de 5 milliards d'USD, soit une forte hausse par rapport à la même période de l’année dernière.

Au cours de cette période, le pays a enregistré 183 nouveaux projets d’une valeur de 631,8 millions de dollars, soit une baisse de 80,9% en glissement annuel. Cependant, cette diminution a été récompensée par 142 extensions de projets d’une valeur de 3,6 milliards d'USD, soit une multiplication par 2,2 par rapport à la même période de l’année dernière.

La province de Thai Nguyên a réussi à attirer bon nombre d'investisseurs étrangers.

Les trois projets d’IDE les plus remarquables sont : le projet de construction de la zone urbaine et de services VISP, dans la province de Bac Ninh, qui est investi par une entreprise singapourienne avec une extension de 941 millions d'USD ; le projet de la société Samsung Electro-mechanics Vietnam dans la province du Thai Nguyên avec une extension de 920 milliards de dollars et le projet de l’usine de fabrication d’équipements électroniques, d’internet et d’audio multimédia d’un investisseur hongkongais avec une extension de 306 millions d'USD.

Bien que les IDE pour les nouveaux projets diminuent, le nombre de ces projets a augmenté de 45,2%, ce qui montre que les investisseurs font confiance aux mesures de maîtrise de l’épidémie de COVID-19 prises par le gouvernement vietnamien et à l’environnement d’investissement du pays.

À ce sujet, Harry Loh, directeur général de l’UOB Vietnam, a affirmé : "Quand le Vietnam rouvrira ses frontières et que les touristes étrangers y reviendront, je suis convaincu que les entreprises saisiront immédiatement les nouvelles opportunités sur le marché pour se rétablir rapidement".

En effet, l’apport en capitaux et l’achat d’actions par les investisseurs étrangers, ont commencé à retrouver leur élan de croissance avec une hausse de 41,17% en glissement annuel (769,6 millions d'USD).

D’après Nguyên Van Toàn, vice-président l’Association des entreprises à capitaux étrangers (VAFIE), les mesures efficaces de maîtrise de la pandémie prises par le gouvernement et les effets des accords tels que l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) et l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et le Vietnam (EVFTA) ont permis au pays d’enregistrer des résultats positifs en ce qui concerne l’attrait des IDE, dès le début de 2022. "L’objectif d’atteindre 40 milliards d'USD d’IDE en 2022 est tout à fait faisable", a-t-il prévu.

Un objectif faisable

De nombreux investisseurs étrangers ont révélé leur intention d’investir des grosses sommes au Vietnam. Selon Tharabodee Serng Adichaiwit, vice-président de la Chambre de commerce thaïlandaise au Vietnam (ThaiCham), les entreprises de son pays injecteront des milliards de dollars supplémentaires au Vietnam dans les temps à venir.

Au Vietnam, les investisseurs thaïlandais s’intéressent à divers domaines tels que la production, la vente de détail et les énergies. Pendant les vagues épidémiques les plus sévères, 90% des entreprises thaïlandaises au Vietnam ont été affectées. Heureusement, à l’heure actuelle, elles sont revenues à leur fonctionnement normal avec une double capacité.

La société Bosch Global Software Technologies devrait ouvrir un nouveau centre de logiciels à Hanoï, à côté de son centre à Hô Chi Minh-Ville qui recrutera 2.600 techniciens qualifiés. Elle a pour objectif d’augmenter son personnel de techniciens au Vietnam à 6.000 personnes en 2025.

De même, Nestlé envisage un investissement de 132 milliards d'USD supplémentaires pour doubler sa capacite de production de café de haute qualité de l’usine Nestlé Tri An dans la province de Dông Nai. Cette somme portera les investissements totaux du groupe au Vietnam à 730 millions de d'USD.

Plus récemment, lors de sa conversation téléphonique avec le Premier ministre Pham Minh Chinh, le directeur général du groupe Adidas, Kasper Rorsted, a estimé que le Vietnam est le lieu de production le plus important et une destination de choix des investisseurs allemands et européens. Il a souligné qu’Adidas continuerait de saisir et de rendre réelles les opportunités de développement qu’offre le Vietnam dans les temps à venir.

Selon les experts en économie, l’application de la Résolution no 128/NQ-CP du gouvernement permettra aux entreprises de se rétablir et de rassurer les investisseurs étrangers quant au potentiel du Vietnam. Les IDE connaîtront une forte hausse au cours des derniers mois de cette année quand la situation épidémique se stabilisera grâce à un taux de vaccination de plus en plus élevé.

Nguyên Anh Duong, responsable de l’Institut central de gestion économique (CIEM), a constaté que les perspectives de reprise économique post-épidémie sont étroitement liées à l’élan de reprise de tout le réseau de production d’Asie. Il a ajouté que les investisseurs étrangers profiteraient au maximum des avantages offerts par les accords de libre-échange de nouvelle génération tels que le RCEP et qu’ils élaboreraient une stratégie d’investissement à long terme, ce qui fera croître les IDE affluant dans le pays.

"Pour en bénéficier, il est crucial que le Vietnam gagne la confiance de la part des investisseurs en poursuivant ses efforts visant à améliorer la gouvernance dans le contexte de la nouvelle normalité et en respectant ses engagements d’intégration. De plus, il faut résoudre les problèmes en ce qui concerne les emplois, les formalités administratives et les conflits légaux", a-t-il suggéré.

NDEL/VNA/CVN