12/03/2021 17:34
Le Conseil de sécurité de l’ONU doit redoubler d’efforts pour remédier à la famine alimentée par les conflits armés, a affirmé le 11 mars à New York l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission du Vietnam auprès de l’ONU.
>>Le Vietnam appelle les parties en RCA à résoudre les différends en voie pacifique
>>Afrique de l’Ouest et Sahel : le Vietnam appelle à garantir les intérêts légitimes de la population

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU.
Photo : VNA/CVN
S’exprimant lors d’un débat public virtuel du Conseil de sécurité de l’ONU sur la protection des civils face à la famine en raison de conflits armés, l’ambassadeur Dang Dinh Quy a appelé les pays, les organisations internationales et régionales, et les bailleurs de fonds à maintenir leurs contributions financières aux programmes humanitaires, à promouvoir la coopération internationale pour renforcer la capacité des gouvernements de protéger et de satisfaire les besoins fondamentaux de leurs populations et à prévenir la famine, tout en respectant la souveraineté et l’intégrité territoriale des États.

Le diplomate vietnamien a souligné la nécessité de faire progresser une stratégie globale à long terme, qui vise à aider les communautés locales à construire des systèmes alimentaires résilients.

Il a appelé toutes les parties aux conflits armés à s’acquitter de leurs obligations de respecter et de protéger les civils et les biens à caractère civil, y compris les biens nécessaires à la production et à la distribution de denrées alimentaires.

Un enfant yéménite reçoit, le 14 février, des produits alimentaires soutenus par les organisations internationales, à Hajjah (Nord du Yémen).
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Le moyen le plus efficace de vaincre la faim est de mettre fin aux conflits et de construire la paix, a-t-il souligné.

Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait continuer d’adopter une approche intégrée pour s’attaquer aux causes profondes des conflits et ainsi permettre à l’ONU de tenir sa "promesse de paix et de développement durables", a-t-il conclu.

De son côté, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a souligné dans son discours : "Nous devons faire face à de multiples famines entraînées par des conflits dans le monde entier", ajoutant que les chocs climatiques et la pandémie de COVID-19 "attisent le feu".

Pas moins de 30 millions de personnes sont aujourd’hui aux portes de la famine, selon le chef de l’ONU.

Les pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont appelé les parties aux conflits armés à repecter le droit humanitaire international, affirmant que promouvoir le développement durable et mettre fin aux conflits armés étaient des mesures intégrales et durables.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.