17/06/2020 16:28
L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission du Vietnam auprès des Nations unies, a partagé l'inquiétude des membres du Conseil de sécurité des Nations unies concernant les problèmes de sécurité et de terrorisme en Syrie et a appelé à un soutien humanitaire accru pour le pays.
>>L'ONU discute de la protection des civils dans les conflits armés
>>Le Vietnam appelle à une attention particulière sur la réponse au COVID-19 en Syrie
>>Le Vietnam salue les avancées de la situation en Syrie

En Syrie - zone frontalière avec la Jordanie.
Photo : AFP/VNA/CVN

Lors d'une téléconférence mensuelle sur la situation en Syrie tenue par le Conseil de sécurité des Nations unies, le 16 juin, le diplomate Dang Dinh Quy a exhorté les parties concernées à répondre à l'appel au cessez-le-feu lancé par le secrétaire général des Nations unies et son envoyé spécial.

L’ambassadeur du Vietnam a également appelé les parties à maintenir la stabilité de la sécurité afin de faciliter les pourparlers pour rechercher des solutions politiques aux problèmes de la Syrie.

Il s'est déclaré préoccupé par les difficultés socioéconomiques, la grave crise humanitaire et les effets du COVID-19 auxquels est confronté le peuple syrien.

S'exprimant lors de l'événement, l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Syrie, Geir Pedersen, a souligné l’acuité des préoccupations des Syriens concernant l’état actuel et l’avenir de leur pays.  Ils réclament des progrès dans le processus politique, la fin des violences et du terrorisme, un cessez-le-feu à l’échelle nationale, des mesures s’agissant des détenus, des personnes enlevées et disparues, ainsi que la création de conditions pour un retour volontaire, sûr et digne des réfugiés et déplacés.

Crise socio-économique

L’envoyé spécial a évoqué un effondrement économique alarmant, avec un taux d’inflation en hausse et une volatilité aiguë des prix et de la monnaie.  La crise économique frappe toutes les parties du pays, peu importe qui les contrôle. 

Avant cette récente détérioration, plus de 80% des Syriens environ vivaient sous le seuil de pauvreté.  La situation est indiscutablement plus grave aujourd’hui, a-t-il dit, ajoutant que 9,3 millions de personnes sont désormais en insécurité alimentaire.

"Je continue d’appeler au maintien du calme à Edleb et partout ailleurs et à un cessez-le-feu à l’échelle nationale, conformément à la Résolution 2254 (2015)",  M. Pedersen a souligné l’importance de relever le défi posé par les groupes terroristes inscrits sur les listes par le biais d’une approche coopérative, ciblée et efficace préservant la stabilité, protégeant les civils et respectant pleinement le droit international humanitaire. Il en va de même pour les efforts visant à empêcher la résurgence de Daech, a-t-il déclaré.

L’envoyé spécial a souligné la nécessité d’un accès humanitaire sans entrave pour alléger les souffrances de la population et faire face au virus, la Syrie comptant maintenant 183 cas.

La Syrie est entrée dans la 10e année d'instabilité et de conflit, créant l'une des crises humanitaires les plus graves de l'histoire avec des centaines de milliers de blessés et des millions d'autres qui ont perdu leur maison.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.