03/08/2021 12:28
Le 28 juillet 2021 marque le 26e anniversaire de l’adhésion du Vietnam à l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Depuis près de trois décennies, le Vietnam est un membre actif et responsable qui participe efficacement à l’édification d’une communauté aséanienne puissante, prospère et centrée sur les personnes.


>>ASEAN : le Vietnam participe à la 23e conférence du Conseil de l’APSC
>>Le Vietnam à une réunion des hauts officiels de l’ASEAN

Le Vietnam est officiellement devenu membre de l’ASEAN le 28 juillet 1995.
Photo : VNA/CVN

L’ASEAN s’inscrit dans les priorités de la politique extérieure multilatérale du Vietnam.

Depuis son adhésion à l’association régionale en 1995, le pays s’applique à renforcer ses relations avec les pays membres de l’ASEAN et à promouvoir une coopération intégrale et efficace au sein du bloc.

Des empreintes importantes

Au cours des 26 dernières années, le Vietnam a œuvré de concert avec les pays membres pour mettre en œuvre d’importants accords et plans de coopération au sein de l’ASEAN.

Le pays a également pris part très activement à la construction de la communauté aséanienne dès sa création à la fin de l’année 2015, en proposant notamment le Plan d’action de Hanoï 2010.

Le Vietnam est également l’un des premiers à avoir mené à terme les objectifs fixés par la communauté de l’ASEAN.

L’empreinte du Vietnam au sein de l’ASEAN s’illustre également dans ses actions en faveur d’une coopération élargie et diversifiée.

Président de l’ASEAN 2010, le Vietnam a proposé d’élargir le Sommet de l’Asie de l’Est (EAS) en incluant la Russie et les États-Unis et d’organiser la toute première conférence des hauts officiels de la défense des pays membres de l’ASEAN Plus (ADMM).

Le 17e Sommet de l'ASEAN tenu à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

En 1998, trois ans après son adhésion à l’ASEAN, le Vietnam, alors président de l’association, a proposé un plan d’action (dit Plan d’action de Hanoï) visant à relancer l’économie après la crise financière asiatique et à réduire les écarts de développement entre les États membres.

Président de l’ASEAN une deuxième fois en 2010, le Vietnam a soutenu ce que les observateurs diplomatiques ont appelé "la culture de la mise en œuvre".

S’agissant de la sécurité et de la paix, le Vietnam a contribué activement à l’élaboration de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) ainsi qu’à la promotion d’un code de conduite (COC), estimant qu’il s’agit d’un outil qui permettra de maintenir la paix et la stabilité dans cette zone maritime hautement stratégique.

Passation de la présidence de l’ASEAN entre le Vietnam et le Bruneï, en novembre 2020 .
Photo : VNA/CVN

En 2020 et pour la troisième fois, le pays a assumé la présidence de l’ASEAN dans un contexte sanitaire mondial tendu et complexe en raison de la pandémie de COVID-19.

Malgré ces difficultés, le Vietnam s’est montré réactif et responsable, pleinement capable d’assumer les missions qu’il s’était fixées.

Les nombreuses initiatives de coopération mises en place par le pays en 2020 pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et relancer l’économie ont contribué, pour une part importante, à renforcer la cohésion au sein du bloc.

L’ASEAN, priorité de la politique extérieure du Vietnam

Depuis 26 ans, le Vietnam contribue au succès et au renforcement du rôle de plus en plus croissant de l’ASEAN.

L’adhésion du Vietnam à l’ASEAN illustre sa volonté de défendre une politique multilatérale, diversifiée et tournée vers l’extérieur et le besoin impérieux de coopération pour garantir la paix et la prospérité de la région.

Face aux évolutions complexes et imprévisibles de la pandémie de COVID-19, le Vietnam continue de proposer des initiatives et des orientations pour bâtir une communauté aséanienne prospère et solidaire.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.