22/06/2022 23:24
Le Tribunal populaire de Hanoï a réduit mercredi 22 juin la peine de prison de l’ancien président du Comité populaire municipal Nguyên Duc Chung dans une affaire liée à l’achat de Redoxy-3C pour traiter les lacs pollués de la ville.
>>Purification de lacs de Hanoï : ouverture du procès en deuxième instance
>>Achat de l'agent de nettoyage de l'eau Redoxy-3C : huit ans de prison pour un ex-dirigeant de Hanoï
>>L'ancien président du Comité populaire de Hanoi fait face à une nouvelle accusation

L'ancien président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, au Tribunal populaire municipal, le 22 juin.
Photo : VNA/CVN

Nguyên Duc Chung a été ainsi condamné à une peine de prison de seulement cinq ans au lieu des huit ans prononcée lors de son procès en première instance après que le tribunal a examiné son parcours professionnel et la réparation totale des dommages causés

Outre la peine de cinq ans de prison pour appropriation des documents de secret d’État, Chung passera un total de dix ans derrière les barreaux.

Les deux complices de Nguyên Duc Chung, Nguyên Truong Giang, directeur  de la SARL de commerce et de services Arktic, et Vo Tiên Hung, ancien directeur général de la SARL d’assainissement et de drainage de Hanoï, ont également obtenu des réductions de peine.

Nguyên Truong Giang a été condamné à trois ans de prison au lieu de quatre ans et demi, tandis que Vo Tiên Hung écopera deux ans et demi de prison au lieu de quatre ans.

Selon l’accusation, en 2016, le Comité populaire de Hanoi a ordonné à des unités de lutter contre la pollution de l’eau dans les rivières et les lacs locaux en recherchant des technologies de pointe.

Nguyên Duc Chung, en sa qualité de président du Comité populaire de Hanoi, a sélectionné la technologie de traitement des eaux polluées de la société allemande Watch Water et a passé une commande pour la production de Redoxy-3C.

Il a ensuite chargé Vo Tiên Hung d’acheter l’agent Redoxy-3C via Arktic, une société intermédiaire où Nguyên Truong Giang a agi en tant que directeur, avec l’intention d’en tirer des bénéfices personnels.

Nguyên Duc Chung et ses complices ont causé des pertes économiques de plus de 36 milliards de dôngs (1,59 million de dollars) à l’État. Il lui a été demandé de payer 25 milliards de dôngs pour assumer sa responsabilité civile. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Environ 260 stands attendus au Salon touristique international 2022 Environ 260 stands, dont 50 de l’étranger, seront installés au Salon touristique international de Hô Chi Minh-Ville 2022 (ITE-HCMC 2022), a annoncé le comité d’organisation lors d’une conférence de presse donnée mardi 16 août dans la mégapole du Sud.