" />
Le tireur présumé du métro new-yorkais arrêté et inculpé d'"acte terroriste"

L'homme soupçonné d'avoir tiré dans le métro new-yorkais à l'heure de pointe mardi matin, provoquant le chaos et faisant 23 blessés dont 10 par balles, a été arrêté mercredi 13 avril et sera poursuivi pour "attaque terroriste", ont annoncé les autorités.

>>La police de New York lancée aux trousses d'un tireur du métro, qui a fait 23 blessés

>>Au moins 13 blessés après des tirs dans le métro de New York

L'homme soupçonné d'avoir tiré dans le métro de New York emmené par des policiers peu après son arrestation, le 13 avril.
Photo : Reuters/VNA/CVN

Recherché pendant plus de 24 heures, le suspect, Frank James, un Afro-Américain de 62 ans a été interpellé dans le quartier de l'East Village à Manhattan, grâce à un signalement, selon la police new-yorkaise.

Mardi matin 12 avril, vers 08h30, dans un train bondé de la ligne N, le suspect, qui portait un masque à gaz, a allumé deux engins qui ont enfumé le wagon, puis a tiré sur les passagers alors que le train entrait dans la station "36th street" au sud de Brooklyn, faisant 23 blessés dont dix par balles.

Parmi les victimes hospitalisées figuraient plusieurs adolescents, avait annoncé dans la soirée de mardi 12 avril la gouverneure de l'État, Kathy Hochul.

Sur YouTube

La police avait lancé une chasse à l'homme pour retrouver le suspect au plus vite et rassurer les New-Yorkais, qui avaient repris le chemin du métro mercredi 13 avril matin, pour certains avec une pointe d'inquiétude.

"Je n'ai pas vraiment le choix, je dois prendre le métro (...) Je fais toujours attention à ce qui m'entoure depuis le 11 septembre (2001)", a déclaré Laura Swalm, 49 ans, qui habite l'État voisin du New Jersey.

Connu de la police, Frank James avait déjà été arrêté à 12 reprises à New York et dans le New Jersey, notamment pour infraction sexuelle, un vol ou un trouble à l'ordre public, ont précisé les autorités, mais il n'avait jamais été condamné pour un crime dans l'État de New York.

L'homme, qui sera présenté jeudi à la justice, devant un tribunal de Brooklyn, est désormais "sous le coup de poursuites fédérales pour son acte, une attaque terroriste dans les transports en commun", a annoncé l'agent de la police fédérale Michael Driscoll.

En cas de condamnation, ce natif de New York risque "une peine de prison à perpétuité", a déclaré le procureur Breon Peace.

Ses motivations restent à éclaircir. Frank James avait une page YouTube, baptisée "prophetoftruth88" (prophète de vérité) supprimée mercredi 13 avril matin pour "violation des règles communautaires" du site. Il y a publié de multiples vidéos où on le voit lancer de longues tirades, parfois décousues et véhémentes, dans lesquelles il évoque les questions raciales, l'insécurité à New York, notamment dans le métro, et s'en prend aux personnes homosexuelles, ou au nouveau maire Eric Adams.

Trente-trois balles tirées

"Nous avons vraiment eu de la chance que cela n'ait pas été beaucoup plus grave", avait souligné mardi la cheffe de la police de New York, Keechant Sewell, résumant le soulagement des autorités. Le suspect a tiré 33 balles.

Sur place, les enquêteurs ont retrouvé trois chargeurs et un pistolet Glock 17, "acheté légalement dans l'Ohio par un individu nommé Frank Robert James", selon l'acte d'inculpation.

"Tout ce que vous voyez, c'est de la fumée noire, et je me suis tourné vers la droite, et j'ai vu ce type avec un masque", a témoigné sur CNN l'une des victimes, Hourari Benkada, depuis son lit d'hôpital.

"La fusillade a duré environ une minute (...). Je n'ai jamais entendu autant de coups de feu sortir d'une arme de poing... (...) Il avait probablement des chargeurs prolongés ou une autre arme à feu", a ajouté cet homme, touché au niveau du genou.


AFP/VNA/CVN

back to top