Le Salvador prolonge l'état d'urgence de 30 jours pour lutter contre les gangs

>>Le Salvador, premier pays au monde à légaliser le bitcoin

L'Assemblée législative du Salvador a prolongé dimanche 24 avril d'un mois l'état d'urgence voté le 27 mars pour contenir la violence meurtrière des gangs. Le nouveau décret-loi, adopté à la demande du président Nayib Bukele, indique que "la prolongation du régime d'exception" est rendue nécessaire "par la persistance des circonstances qui l'ont motivé". Le premier mois de l'état d'urgence, qui s'achève le 27 avril, a permis aux autorités d'arrêter 16.000 membres de gangs sans mandat. Cette mesure restreint également la liberté d'association et les droits de la défense, prolonge le délai de détention pendant l'enquête, et permet l'interception des communications. Le parlement a également approuvé début avril une réforme visant à sanctionner les membres de gangs de peines pouvant aller jusqu'à 45 ans de prison. "Plus de 16.000 terroristes retirés des rues en seulement 29 jours. Nous poursuivons la guerre contre les gangs", a tweeté M. Bukele. La police a déclaré avoir capturé 590 membres de gangs samedi 23 avril et, depuis le début de l'offensive le 26 mars, avoir arrêté 16.053 personnes, un nombre sans précédent au cours des 30 dernières années dans ce pays d'Amérique centrale.


APS/VNA/CVN

back to top