Le Royaume-Uni est prêt à soutenir le développement vert du Vietnam

L’ambassadeur du Royaume-Uni, Gareth Ward a déclaré que son royaume soutenait le Vietnam dans la transition énergétique et l'amélioration de l'accès au financement pour les projets verts.

>>Pour "une adaptation sûre et flexible" à la "nouvelle normalité"

>>Dialogue stratégique national Vietnam-WEF ouvrira des opportunités de coopération

Le Royaume-Uni attend avec impatience un engagement continu avec le Vietnam et assure l'engagement le plus élevé à cet important programme, a-t-il souligné lors d’une interview accordée à l’Agence vietnamienne d’information (VNA), à l'occasion de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP26) qui est organisée du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow, en Écosse.

Avec la Banque mondiale, la Banque asiatique de développement et de nombreux autres partenaires au développement, le Royaume-Uni dirige le Conseil de transition énergétique de la COP26 avec un soutien technique et financier pour l'accélération de la transition énergétique dans 15 pays, dont le Vietnam, d'ici 2025.

Selon l’ambassadeur britannique, la plus grande contribution que le Vietnam puisse apporter aux efforts du monde visant à arrêter le réchauffement climatique est de mettre fin à l'importation et à l'utilisation de combustion du charbon.

Le Vietnam peut répondre à ses besoins énergétiques grâce aux nouvelles technologies et en utilisant ses ressources propres. Le Vietnam a un énorme potentiel en énergie solaire et éolienne.

Les investisseurs privés internationaux peuvent soutenir le Vietnam dans l'amélioration de sa capacité renouvelable si les bonnes conditions sont réunies.

Les investisseurs du Royaume-Uni montrent un intérêt marqué pour investir dans des projets d'énergie renouvelable au Vietnam, à la fois dans l'énergie solaire et éolienne.

Ils ont besoin que le gouvernement vietnamien mette en place des politiques de soutien à long terme ainsi qu'une simplification des procédures de mise en œuvre des projets, a conclu l’ambassadeur britannique.

VNA/CVN