14/10/2021 10:15
Le Québec a reporté au 15 novembre l'obligation pour ses travailleurs de la santé de se faire vacciner contre le COVID-19, afin d'éviter de trop grandes pénuries de personnel, a annoncé mercredi 13 octobre le ministre de la Santé de la province canadienne.
>>Le Canada autorise l'accès à son territoire aux visiteurs pleinement vaccinés
>>COVID-19 : un passeport vaccinal au Québec dès le 1er septembre
>>L'entreprise pharmaceutique américaine Moderna va s'installer au Canada

Vaccination contre le COVID-19 au Québec, Canada, en 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN

À deux jours de la date butoir initiale du 15 octobre, le gouvernement du Québec souhaite ainsi "donner une dernière chance aux non-vaccinés" et éviter de "foncer dans un mur" avec le retrait des quelque 14.000 employés non-vaccinés, ce qui aurait conduit à une "pression trop forte" sur le réseau.

"Comme gestionnaire, je me dois d'ajouter du personnel dans notre réseau qui est à bout de souffle, pas d'en soustraire", a affirmé le ministre Christian Dubé en conférence de presse. Ce dernier a réitéré sa volonté d'appliquer le principe de la vaccination obligatoire, mais pas "aux dépens de notre capacité à soigner nos citoyens".

La vaccination obligatoire dans deux jours aurait forcé la fermeture de 600 lits dans les centres hospitaliers et de 35 salles d'opération, a précisé la sous-ministre adjointe Lucie Opatrny.

À ce jour, 96% des travailleurs ont reçu au moins une première dose d'un vaccin contre le coronavirus. Au cours du prochain mois, le Québec exigera que les employés du secteur de la santé non-vaccinés soient testés contre le COVID-19 au moins trois fois par semaine.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.