Le président sud-coréen sortant appelle à la reprise du dialogue avec Pyongyang

Le président sud-coréen sortant Moon Jae-in a appelé, lundi 9 mai, à la reprise du dialogue inter coréen, dans un contexte d'escalade de la tension dans la péninsule.

>>Les dirigeants de la RPDC et de la R. de Corée ont échangé des lettres

>>La RPDC a effectué des tirs de lance-roquettes, selon Séoul

Le président sud-coréen sortant Moon Jae-in prend son discours, le 9 mai à Séoul.
Photo : AFP/VNA/CVN

"La paix est une condition de survie pour nous, une condition de prospérité", a indiqué Moon Jae-in dans son discours d’adieu, exprimant son vœu "sincère" que les efforts de dénucléarisation et d'institutionnalisation de la paix se poursuivent avec la reprise du dialogue inter-coréen.

Le président sortant a, par ailleurs, souligné les efforts ayant permis de réorienter la crise de 2017, lorsque la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a effectué un essai nucléaire et tiré des missiles balistiques intercontinentaux, vers la voie du dialogue et la diplomatie.

La transformation d’une "crise de guerre" dans la péninsule coréenne en une "phase de dialogue" avait suscité des espoirs de paix et de prospérité, a-t-il relevé. Moon Jae-in, qui a rencontré le dirigeant nord-coréen à trois reprises en 2018, avait érigé le dialogue avec Pyongyang en priorité et négocié des sommets entre Kim Jong-un et l’ancien président américain, Donald Trump.

Cependant, depuis que le deuxième sommet entre Kim et Trump s'est soldé sans accord, Pyongyang n’a plus tenu de pourparlers sur son programme d'armes nucléaires.

APS/VNA/CVN