01/07/2022 09:35
Dans le cadre de sa visite officielle au Royaume-Uni, le président de l’Assemblée nationale (AN), Vuong Dinh Huê, a rencontré le 30 juin (heure locale) le ministre britannique Alok Sharma, président de la COP26.
>>Le président de l’Assemblée nationale rencontre des responsables britanniques
>>Le président de l’Assemblée nationale rencontre des entrepreneurs britanniques

Le président de l’Assemblée nationale, Vuong Dinh Huê (droite) et le ministre britannique Alok Sharma, président de la COP26, le 30 juin à Londres.
Photo : VNA/CVN

Vuong Dinh Huê a affirmé que les engagements pris par le Vietnam lors de la COP26 étaient des engagements politiques très forts, démontrant sa détermination à répondre au changement climatique.

Ces engagements sont aussi une contribution positive et responsable du Vietnam aux efforts communs pour protéger le climat de la Terre, a-t-il déclaré, soulignant que le Vietnam continuerait d'agir rapidement et intégralement, en particulier dans les domaines de la transition énergétique et du développement d'infrastructures adaptées au changement climatique, pour concrétiser ses engagements.

Le président de l'AN vietnamienne a suggéré que la partie britannique intensifie son soutien au Vietnam dans des domaines tels que la formation, le renforcement des capacités et les programmes de soutien financier et technique afin d’élaborer une feuille de route de transition vers des énergies propres et renouvelables.

De son côté, le ministre Alok Sharma s’est dit impressionné par la détermination du Vietnam dans le domaine de la transition énergétique. Il a également exprimé son intérêt pour les sujets liés aux finances, à la réforme réglementaire et aux orientations visant à promouvoir la coopération entre les parties dans les temps à venir.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.