31/03/2021 17:22

>>L'UE prête à bloquer les exportations d'AstraZeneca pour avoir sa "juste part"
>>AstraZeneca de nouveau sur la sellette, hommage au Royaume-Uni

Le Premier ministre (PM) italien, Mario Draghi, a reçu mardi 30 mars sa première dose du vaccin AstraZeneca contre le coronavirus, ce même produit dont son gouvernement avait décidé de suspendre provisoirement l'utilisation en début du mois. M. Draghi et son épouse Maria Serenella Cappello, tous deux âgés de 73 ans, se sont fait inoculer le vaccin dans un établissement de santé de Termini, la gare centrale de Rome. Le vaccin AstraZeneca est l'un des trois vaccins dont l'utilisation est autorisée en Italie, avec les vaccins produits par Pfizer/BioNTech et Moderna. Parmi ces trois vaccins, celui d'AstraZeneca est le plus controversé car des reportages l'ont associé à un risque de formation de caillots sanguins, un phénomène qui a fait deux morts en Italie. Après le second décès, l'utilisation de ce vaccin a été suspendue pour quatre jour jusqu'au 19 mars. Suite à des investigations sur ces signalements, le directeur général de l'Agence italienne des médicaments (AIFA), Nicola Magrini, a estimé que cette suspension était une décision "politique" et il a déclaré que l'utilisation de ce vaccin était sans danger. D'après les médias italiens, l'objectif de M. Draghi dans ce choix de se faire injecter le vaccin AstraZeneca est de rétablir la confiance du public dans ce vaccin.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.