Le PM est-timorais démissionne après l’effondrement de sa coalition

Le Premier ministre (PM) du Timor-Leste, Taur Matan Ruak, a démissionné suite à l’effondrement de sa coalition politique au Parlement, plongeant le pays dans une nouvelle incertitude politique.

>>Le Vietnam et le Timor-Leste veulent promouvoir les relations

>>Vietnam - Timor-Leste: entretien entre les chefs de la diplomatie

Le Premier ministre du Timor-Leste, Taur Matan Ruak.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Premier ministre du Timor-Leste, Taur Matan Ruak, a présenté une lettre de démission le 25 février après l’effondrement d’une coalition le soutenant au Parlement.

"J’ai envoyé une lettre (de démission) au président", a déclaré Taur Matan Ruak aux journalistes après avoir rencontré le président Francisco Guterres.

Il a indiqué qu’il était prêt à rester en fonction jusqu’à ce que sa démission soit acceptée, afin de "garantir la poursuite des activités du gouvernement dans notre pays".

Le Parlement du Timor-Leste (Parlamento Nacional) est unicaméral, composé de 65 députés élus pour cinq ans au suffrage universel. Les sièges sont répartis selon une méthode de la plus forte moyenne.

Il a été créé en 2001 sous le nom d’Assemblée constituante, alors que le pays était encore sous administration de l’Organisation des Nations unies, et s’est renommé en Parlement national au moment de l’indépendance du pays le 20 mai 2002.

VNA/CVN

back to top