Le ministère de la Police traitera les semeurs de fausses nouvelles

Le ministère de la Police a déclaré vendredi 8 avril punir sévèrement les personnes diffusant des informations inventées à la suite d’une série d’enquêtes et de poursuites pénales dans de grosses affaires survenues dans les domaines financier, bancaire, boursier et immobilier.

>>Traiter strictement les violations sur le marché des obligations d’entreprises

>>Les autorités boursières annulent neuf émissions d’obligations de Tân Hoàng Minh

Le général de division, chef de cabinet et porte-parole du ministère de la Police, Tô An Xô.
Photo : Minh Duc/VNA/CVN

Tout récemment, l’Agence de police d’enquête du ministère de la Police a introduit des instances et lancé des enquêtes sur plusieurs affaires liées à des violations dans les domaines de la santé, de la finance, de la banque, des valeurs mobilières survenues notamment dans la compagnie Viêt Á, les groupes FLC et Tân Hoàng Minh.

Spéculant sur ces enquêtes, certains ont utilisé les réseaux sociaux pour publier de fâcheuses informations, non vérifiées censées être des infractions d’autres particuliers et entreprises notamment dans les domaines financier, bancaire, boursier et immobilier, grand nombre de followers sur les réseaux sociaux.

Des commentaires et des partages fusent, disant que les autorités poursuivront en justice et traiteront ces particuliers et ces entreprises, affectant négativement l’opinion publique, la psychose des investisseurs, le marché financier et boursier du Vietnam, et causant des dégâts au prestige et à l’économie des particuliers, des entreprises et des investissements.

Le ministère de la Police a ordonné aux forces compétentes de collecter et de consolider les documents et preuves, de traiter résolument et strictement selon les dispositions légales les personnes faisant circuler de fâcheuses informations, non vérifiées, a indiqué à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) le général de division, chef de cabinet et porte-parole dudit ministère Tô An Xô.

Ces mesures doivent contribuer à créer un environnement des affaires stable et sain, a-t-il poursuivi, ajoutant que le ministère de la Police recommande aux gens de ne pas écouter, ni d’aider à propager des fâcheuses informations, non vérifiées.


VNA/CVN