Bombes et mines
L’envoyé spécial de la Convention d'Ottawa souhaite soutenir davantage le Vietnam

L'ambassadeur Dang Hoàng Giang, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies, a eu mercredi 6 avril à New York une rencontre avec le prince Mired ben Ra'ad ben Zeid Al-Hussein de Jordanie, envoyé spécial de la Convention sur l'interdiction de l'emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction, ou Convention d'Ottawa.

>>Traitement des conséquences des bombes et des mines

>>Accélérer le règlement des conséquences des bombes et mines

L'ambassadeur Dang Hoàng Giang (droite) et le prince Mired ben Ra'ad ben Zeid Al-Hussein de Jordanie, le 6 avril à New York.
Photo : VNA/CVN

L'ambassadeur Dang Hoàng Giang a souligné que bien que la guerre ait pris fin il y a de nombreuses années au Vietnam, les munitions laissées par la guerre causaient encore beaucoup de souffrances.

Il a souhaité voir le Vietnam recevoir davantage de ressources ainsi que de soutiens internationaux pour pouvoir achever le déminage d'une grande quantité de munitions laissées par la guerre.

Le diplomate a affirmé le soutien du Vietnam à de nombreux contenus importants et aspects humanitaires des conventions pertinentes, y compris la Convention d'Ottawa, ainsi que ses efforts pour promouvoir la coopération internationale dans ce domaine, par le biais de canaux bilatéraux et multilatéraux.

De son côté, le prince Mired ben Ra'ad ben Zeid Al-Hussein a déclaré apprécier les efforts du Vietnam pour surmonter les conséquences des bombes et des mines, ainsi que sa participation active à la coopération internationale dans ce domaine.

Il a exprimé sa volonté de continuer à soutenir davantage le Vietnam dans l’accélération du déminage et la promotion des aides aux victimes, et a déclaré souhaiter que le Vietnam continue à apporter sa voix pour attirer l'attention de la communauté internationale et à partager ses expériences dans le traitement des conséquences des bombes et des mines.

La Convention d’Ottawa interdit la production et l’utilisation des mines antipersonnel. Elle a été signée en 1997 et est entrée en vigueur deux ans après. Actuellement, la Convention compte 164 États parties.

VNA/CVN

back to top