Le Maroc appelle à réduire les vulnérabilités des migrants

>>Manche : sauvetage de 202 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre

>>Italie : près de 600 migrants secourus en haute mer

>>La Libye appelle à la coopération internationale contre la migration illégale

Le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita a appelé vendredi 25 mars à Rabat à réduire les vulnérabilités des migrants et à encourager les migrations régulières. "Il est nécessaire de promouvoir des sociétés inclusives, encourager les migrations régulières, réduire les vulnérabilités des migrants, tout en favorisant les échanges, la coopération et les partenariats, ainsi qu'une interaction plus poussée entre le Pacte de Marrakech et l'Agenda 2030", a-t-il plaidé à l'ouverture de la première réunion ministérielle des pays champions de la mise en œuvre du Pacte de Marrakech sur les migrations. Soulignant que "la migration ne peut plus être vue comme une tare, pas plus que le migrant ne peut plus être perçu comme une menace", le ministre a précisé que la nécessité d'un cadre de coopération en matière de migration n'a jamais été aussi évidente. Dès lors, a-t-il poursuivi, cette conférence "doit être pour nous l'occasion pour mener des actions spécifiques : Fournir, sur la base du partage de nos expériences respectives, des orientations concrètes pour faire avancer le Pacte, et créer une dynamique en amont du premier Forum d'examen des migrations internationales, qui se tiendra à New York en mai 2022. Il s'agit aussi de faire le point sur les processus d'examens régionaux, soutenir l'agenda des Nations unies sur la migration, et d'insuffler l'élan nécessaire à la réaffirmation des 23 objectifs du Pacte de Marrakech, a-t-il noté. "Notre engagement est, en effet, une application cohérente de notre position sur la migration et des principes que nous défendons", a-t-il assuré.


Xinhua/VNA/CVN