19/06/2022 18:06
Le marché de l'art retrouve son faste d'avant-pandémie à la foire de l'art de Bâle malgré le conflit en Ukraine et des marchés agités, l'inflation donnant une raison de plus aux riches collectionneurs de s’offrir une toile à plusieurs millions.
>>La foire d'art contemporain Art Basel reporte son édition 2020 à septembre
>>Une œuvre inspirée de #MeToo déclenche la polémique à Art Basel
>>Sur le marché de l'art à New York, une pluie de records en vue
>>Nouveau record mondial pour le marché de l'art

L'œuvre "The shooting… 1st July 2006" de l'artiste Folkert de Jong exposée à Art Basel, le 14 juin à Bâle, en Suisse.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dès les premières heures d'Art Basel, la grande foire de l'art en Suisse qui se tient du 16 au 19 juin, les galeries de premier plan ont scellé de très grosses ventes.

La zurichoise Hauser & Wirth a ainsi établi un nouveau record pour une araignée de la sculptrice franco-américaine Louise Bourgeois qui s'est arrachée à 40 millions d'USD (38 millions d'euros).

Mais elle a aussi multiplié les ventes à sept chiffres, écoulant notamment une œuvre du peintre arménien Arshile Gorky pour 5,5 millions et une huile sur toile de Francis Picabia pour quatre millions. Rien que pour la première journée, ses ventes ont avoisiné 75 millions d'USD.

La galerie allemande David Zwirner a de son côté vendu une pièce de l'artiste conceptuel Félix Gonzalez-Torres pour 12,5 millions d'USD et une toile de l'artiste sud-africaine Marlene Dumas pour 8,5 millions.

L'œuvre "Si oui illuminate un cielo melmoso e Nero ?" de l'artiste Francesca Leone exposée à Art Basel, le 14 juin 2022 à Bâle, en Suisse.
Photo : AFP/VNA/CVN

"La foire bénéficie d'une intense énergie avec de nombreux collectionneurs que nous n'avions pas vu depuis si longtemps", s'est félicité Marc Glimcher, le directeur de la galerie américaine Pace, qui a, lui, vendu une huile sur toile de Joan Mitchell pour 16,5 millions d'USD et placé plusieurs des futurs NFT de Jeff Koons, qui viendront accompagnés d'une sculpture de la lune, pour deux millions de d'USD chacun.

Comme les ventes de yachts, de voitures de luxe, de haute horlogerie et joaillerie, le marché de l'art s'est fortement redressé en 2021 après le choc de la pandémie en 2020 avec le vif rebond de la Bourse l'an passé qui a fait gonfler le patrimoine des très grosses fortunes.

Après une chute de 22% en 2020, le marché de l'art a regagné 29% en 2021 pour remonter à 65,1 milliards d'USD, selon une estimation de Clare McAndrew, auteure d'un rapport pour Art Basel, qui note que les budgets des collectionneurs ont aussi sensiblement augmenté l'an passé.

Mais entre-temps, le conflit en Ukraine et les tours de vis des banques centrales sur leurs taux directeurs face à l'inflation ont entraîné de fortes secousses sur les marchés financiers.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Croisière sur la baie de Ha Long avec des étudiants francophones

Le Laos, l’une des destinations préférées des touristes vietnamiens Selon un rapport du ministère laotien de l’Information, de la Culture et du Tourisme, le nombre de visiteurs internationaux dans ce pays augmente à nouveau, après l'ouverture complète des frontières au Laos début mai.