11/01/2022 11:38
Le ministre japonais de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie, Hagiuda Koichi, a annoncé lors d'une conférence tenue le 10 janvier à Jakarta, en Indonésie, une initiative d'investissement à l'ASEAN, qui se concentre sur quatre domaines : la chaîne d'approvisionnement, la connectivité, l’innovation numérique et les ressources humaines.
>>Le Japon aide l'ASEAN à surveiller les émissions de gaz à effet de serre
>>Le Japon accomplit ses procédures concernant un protocole sur l'accord commercial avec l'ASEAN

Chargement et déchargement de conteneurs de fret dans un port à Tokyo, au Japon.
Photo : AFP/VNA/CVN

Premièrement, concernant l’investissement dans la chaîne d’approvisionnement, le ministre Koichi a souligné que l’amélioration de la capacité de l'ASEAN en tant que plaque tournante importante de la chaîne d'approvisionnement mondiale et l’augmentation de son attractivité étaient extrêmement important pour la reprise économque du Japon. L'ASEAN stable et prévisible, attachant de l'importance au libre-échange et au multilatéralisme offre une grande valeur à une époque d'incertitude.

Dans le cadre de la pandémie, le gouvernement japonais a fortement soutenu la diversification de la chaîne d'approvisionnement des entreprises japonaises pour éviter les perturbations de la chaîne d'approvisionnement. Les secteurs privés montrent clairement leur préférence pour la région de l'ASEAN. Le Japon a déjà dépensé environ 300 millions d'USD pour soutenir le capital d'investissement de 92 entreprises privées.

En outre, les investissements dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement numérique seront encouragés. Le Japon sélectionnera 100 meilleurs projets avec l'ASEAN et les pays asiatiques. Dans un premier temps, le Japon fournira environ 9 millions d'USD de soutien. Des investissements seront également réalisés pour construire une chaîne d'approvisionnement pour la fabrication de nouveaux produits adaptés à l'évolution de l'ère.

Deuxièmement, c’est l'investissement dans la connectivité. Le ministre Koichi a affirmé que les investissements dans les infrastructures matérielles se poursuivraient, mais aussi dans la connectivité douce. L'ASEAN et le Japon ont encouragé conjointement l'élaboration de règles par le biais, entre d'autres, les accords de libre-échange et les accords de partenariat économique bilatéraux et régionaux. Selon lui, le Japon continuera à travailler à l'établissement d'un ordre économique libre et équitable en vue de garantir un bon fonctionnement du RCEP en tant que plate-forme régionale.

Le Japon contribuera également à la numérisation des procédures commerciales. Le document commercial sera numérisé, et une plate-forme de commerce numérique sera créée où les parties concernées peuvent partager des informations de manière globale et sécurisée en utilisant les technologies de la blockchain. Les entreprises privées du Japon et de l'ASEAN s'efforceront d'atteindre ces objectifs soutenus par des gouvernements.

Troisièmement, c’est l'investissement dans de nouvelles industries et l'innovation numérique associée à la construction d’une société durable. Le gouvernement japonais a fourni environ 8 millions d'USD à 40 nouveaux projets au cours des deux dernières années pour soutenir les alliances d'entreprises japonaises et d'entreprises de l'ASEAN proposant des solutions aux problèmes sociaux locaux. À l'avenir, environ neuf millions d'USD seront nouvellement fournis pour promouvoir le partenariat entre les entreprises du Japon et de l’ASEAN.

Quatrièmement, investir dans les ressources humaines du futur. Le ministre japonais a fait savoir qu’au cours des 5 prochaines années, le Japon augmenterait son soutien pour offrir des opportunités à 50.000 professionnels asiatiques hautement qualifiés de rechercher des emplois dans des entreprises japonaises en Asie et au Japon.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.