26/11/2021 16:08
Le directeur général adjoint de l’Assurance sociale du Vietnam (VSS), Dao Viêt Anh, assiste les 25 et 26 novembre à la 38e réunion réunion du comité exécutif de l'Association de bien-être social de l'ASEAN (ASSA), tenue par visioconférence.
>>Vietnam - Laos renforcent leur coopération dans le domaine du travail et du bien-être social
>>Garantir le bien-être social à Hô Chi Minh-Ville

Dào Viêt Anh (centre) lors de la 38e réunion en ligne du Comité exécutif de l'Association de bien-être social de l'ASEAN (ASSA), le 25 novembre.
Photo : VNA/CVN

Après la cérémonie d'ouverture, les délégués ont assisté à deux session de débat sur les thèmes : "COVID-19 et incertitudes économiques : impact et  politiques de réponse" et "Solutions numériques pour le patronage social".

Le 26 novembre, l'Association de bien-être social de l'ASEAN (ASSA) ayant pour le thème "Le patronage social face à la numérisation et aux incertitudes économiques" organisera la cérémonie de remise des prix de reconnaissance. L’Assurance sociale du Vietnam (VSS) sera également à l'honneur dans la catégorie des technologies de l'information avec le lancement de l'application VssID, qui permet aux citoyens de gérer plus facilement et rapidement les services publics sur l'assurance-santé, l'assurance sociale.

Au 22 novembre, plus de 24,5 millions de Vietnamiens avaient installé l'application et 22,8 millions d'entre eux se sont connectés.

Lors de la séance de clôture, la réunion devra adopter son ordre du jour, transférer le symbole et les documents de l'ASSA aux nouveaux président et secrétaire général, et proposer le thème de la prochaine réunion.

Fondé le 13 février 1998 à Bangkok, l'ASSA regroupe 21 organisations de bien-être social des dix pays membres de l'ASEAN. La VSS est le seul représentant du Vietnam à l’ASSA.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Buôn Ma Thuôt, une ville écologique, moderne et riche en identité culturelle  Après la guerre, Buôn Ma Thuôt était un véritable champ de ruines. Mais en quelques décennies, la ville a réussi à renaître de ses cendres et développer son urbanisation. La verdure qui est omniprésente sur place apporte une véritable plus-value au bien-être des habitants.