08/07/2020 13:11
Le parc géologique de Dak Nông du Vietnam a été officiellement reconnu mardi 7 juillet en tant que géoparc mondial UNESCO lors de la 209e session du Conseil exécutif de l'UNESCO qui a lieu du 29 juin au 10 juillet à Paris.
>>Le géoparc de Dak Nông, trésor de la nature
>>Le géoparc de Dak Nông, l’une des plus belles réserves naturelles du Vietnam

Le parc géologique de Dak Nông est devenu le troisième géoparc mondial UNESCO du Vietnam. Photo : VNA/CVN

Situé dans la province de Dak Nông, sur les hauts plateaux du Centre, c'est le troisième géoparc mondial UNESCO au Vietnam après le plateau calcaire de Dông Van dans la province montagneuse de Hà Giang et le géoparc Non Nuoc Cao Bang dans celle de Cao Bang.

Créé en 2015, le parc géologique de Dak Nông abrite 65 différentes zones géologiques constituées d’une cinquantaine de grottes étendues sur 10km, de cratères volcaniques éteints, de magnifiques cascades, de sites d’archéologie et notamment d'un écosystème de forêts tropicales primitives.

De par ses caractéristiques géologiques, géomorphologiques, culturelles et naturelles, le géoparc de Dak Nông répond aux critères de l’UNESCO et est aujourd’hui enregistré sur la liste de l’UNESCO qui comprenait, avant la 209e session du Conseil exécutif de cette organisation, 147 géoparcs mondiaux éparpillés dans 41 pays.

Après sa reconnaissance, les organes concernés vietnamiens mettront en œuvre des plans de protection de l’environnement et de la nature ; d’utilisation raisonnable des ressources naturelles ; de promotion des valeurs géologiques, de la biodiversité, de la culture, de l’histoire…, en parallèle au développement socio-économique mettant l’accent sur un tourisme durable pour préserver et développer les valeurs de ce géoparc.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.