06/07/2020 16:20
La ville de Huê au Centre est célèbre pour ses anciens palais, mausolées, pagodes et autres temples. L'une des destinations les plus impressionnantes de cette ancienne capitale impériale est la pagode Huyên Không Son Thuong.
>>Deux anciennes portes découvertes dans la cité impériale de Huê
>>Le mausolée du roi Khai Dinh, rencontre entre les styles oriental et occidental

La pagode Huyên Không Son Thuong, un endroit tranquille pour échapper à l'agitation. 

La pagode Huyên Không Son Thuong est située dans la commune de Huong Hô du chef-lieu de Huong Trà (province de Thua Thiên-Huê), à environ 14 km à l'ouest du centre-ville de Huê.

Le chemin vers la pagode monte vers une colline verdoyante bercée par de l'air frais et des arbres à perte de vue. Il s’agit d’un endroit où l'agitation quotidienne semble bien loin.

Cet édifice, faisant partie de l'école de bouddhisme Nam Tông (Khmer Theravada dit du "Petit Véhicule"), a été construite en 1989 par le vénérable Gioi Duc grâce à la contribution de moines et de fidèles bouddhistes.

Un espace vert à la pagode Huyên Không Son Thuong. 

La pagode est située à 300 m au-dessus du niveau de la mer et sa superficie totale est de plus de 10.000 m². "Je me suis senti comme si j'étais dans une scène légendaire, entouré de lacs tranquilles, de nénuphars et de lotus", a déclaré Minh Trang, un visiteur de Hanoï.

Un pont en bois mène à la cour principale, où 500 paniers d'orchidées sont suspendus aux grands arbres. "Les fleurs, les arbres et l'architecture simple créés par les objets de décoration en bambou font penser à un espace culturel classique, un lieu de rencontre pour les poètes plutôt qu'une pagode solennelle", a commenté Hà Thu Phuong, une visiteuse hanoïenne.

La salle de prière principale ressemble plus à une petite maison, avec un plafond bas et des espaces entre le toit et le mur, laissant ainsi passer le vent. 

Un étang de nénuphars à l'intérieur de la pagode.

Plus loin derrière la salle de prière principale se trouve un jardin de bambous au bord d'un lac, lieu de prédilection des écrivains et calligraphes. Ici et là, dans le jardin, sont dispersées des œuvres calligraphiques sculptées sur bois ou sur pierre avec les enseignements de Bouddha et des vers célèbres de poètes renommés. Se trouvent également plusieurs sculptures en pierre réalisées par la défunte sculturiste Diêm Phùng Thi (1920-2002).

Sur un îlot au milieu du lac Hàm Nguyêt Tri à proximité, se trouve une forêt de pins avec de grands arbres, accueillant des expositions de calligraphie pendant les Festivals de Huê.

Une statue de Bouddha couché dans la pagode.

Un support de lumière en bambou est attaché à chaque pin. La nuit, des lampes à huile sont placées sur les supports créant ainsi une scène de rêve pour le site. "Je passe une matinée ici à chaque fois que je visite Huê", a déclaré Dinh Long, visiteur de la province de Quang Nam. "Je me sens bien à l'intérieur, oubliant temporairement les chagrins du quotidien. La pagode n'est pas seulement un lieu de beauté mais aussi un lieu de loisirs pour les voyageurs occupés".

Phùng Minh Tâm, une étudiante locale, a déclaré qu’elle visitait souvent la pagode le week-end avec ses amis. "Parfois, mon école organise des sorties scolaires d'une journée pour visiter d'autres destinations à proximité, a-t-elle déclaré. Nous nous arrêtons souvent ici pour déjeuner dans la pinède. Nous passons toujours un bon moment ici".

Texte et photos : Thuy Hà - DL/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

Le secteur touristique se joint au combat contre le COVID-19 Vu la situation épidémique compliquée dans le monde ainsi qu’au Vietnam, le secteur touristique de la province de Thua Thiên-Huê (Centre) respecte bien les règles fixées dans le cadre de la lutte et la prévention du COVID-19.