Le chef de l'ONU et le ministre iranien des AE discutent de l'accord sur le nucléaire

>>Nucléaire : l'Iran, frappé d'une résolution à l'AIEA, riposte

>>Trêve au Yémen : premier vol commercial depuis Sanaa en six ans

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres et le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian ont discuté samedi 11 juin de la paix au Yémen et de l'accord sur le nucléaire iranien lors d'une conversation téléphonique. Selon un communiqué publié dimanche 12 juin par le bureau de presse de M. Guterres, le secrétaire général a reçu un appel téléphonique d'Amir-Abdollahian. "Le secrétaire général a exprimé sa satisfaction face à la prolongation de la trêve au Yémen et a salué les efforts de l'Iran à cet égard. Il a également réitéré sa position selon laquelle la diplomatie doit prévaloir afin de revenir à la pleine mise en œuvre du Plan d'action global conjoint (JCPOA)", a déclaré le bureau de presse, en utilisant le nom officiel de l'accord sur le nucléaire iranien de 2015. L'Iran a signé le JCPOA en 2015 avec le "P5+1" (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU - Chine, France, Russie, Royaume-Uni et États-Unis - plus l'Allemagne) et l'Union européenne. Cependant, l'ancien président américain Donald Trump a unilatéralement retiré son pays du pacte en mai 2018 et a réimposé des sanctions contre l'Iran, incitant Téhéran à renoncer à certains de ses engagements nucléaires et à faire avancer son programme nucléaire précédemment interrompu. Depuis avril 2021, l'Iran et les autres parties du JCPOA ont tenu plusieurs séries de pourparlers à Vienne pour relancer l'accord.


Xinhua/VNA/CVN