23/03/2021 17:33
>>COVID-19 : 1.386 décès en 24 heures au Brésil
>>Brésil : plus de 250.000 décès

Le gouvernement brésilien a demandé lundi 22 mars l'aide de l'industrie médicale pour pallier au manque de fournitures en vue de soigner les patients atteints de COVID-19, qui a fait plus de 295.000 morts. La forte augmentation des hospitalisations de patients atteints de coronavirus a poussé le système de santé brésilien au bord de l'effondrement, en raison du manque de lits pour soins intensifs, de personnel médical et de matériel pour intuber les patients en état critique. Rien qu’à Sao Paulo, l'État le mieux équipé du Brésil, le nombre d'admissions de patients atteints de COVID-19 a augmenté de 110% ces dernières semaines, ce qui nourrit les inquiétudes concernant l'approvisionnement en oxygène. Après une rencontre avec les entreprises concernées, le gouvernement régional a écarté une telle pénurie, comme vécue par Manaus, la capitale d'Amazonas (nord), il y a des mois, mais l'initiative privée s'est mobilisée pour construire une usine de production de bonbonnes d'oxygène à Sao Paulo. Face à l'aggravation de la situation, le gouvernement du président Jair Bolsonaro a rencontré, lundi 22 mars, des représentants de l'industrie médicale pour éviter les pénuries dans les hôpitaux du pays qui ne cesse de battre des records tant en termes de morts que de cas d’infection. L’exécutif a proposé de réquisitionner l’excédent des industries médicales qui n'a pas encore fait l’objet de contrats signés précédemment, ainsi que de recourir au marché international via l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), a indiqué un communiqué des ministères de la Santé et de la Communication. 


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.