07/07/2020 23:00
L'inquiétude face à la recrudescence de la pandémie du COVID-19 se renforce en Australie, où plus de cinq millions de personnes ont reçu mardi 7 juillet l'ordre de rester confinées à Melbourne, deuxième ville du pays.
>>Les États-Unis franchissent la barre des 130.000 décès
>>Wall Street démarre la semaine sur les chapeaux de roues malgré le virus

Une voiture roule en Nouvelle-Galles-du-Sud à la ville-frontière d'Albury près d'un panneau lumineux appelant les habitants à rester chez eux et ne pas aller dans l'État voisin de Victoria sous peine d'amende en raison de la résurgence de cas de Covid-19 dans cet État. Photo : AFP/VNA/CVN

Le reconfinement à Melbourne (sud-est), qui a fait état de 191 nouveaux cas en 24 heures, prendra effet à compter de minuit dans la nuit de mardi 7 juillet à mercredi 8 juillet pour une durée d'au moins six semaines, a annoncé le Premier ministre de l'État de Victoria, Daniel Andrews.

Selon lui, il s'agit de la seule solution possible car sinon, "potentiellement", il y aura "des milliers et des milliers de cas" supplémentaires.

La plupart des élèves suivront à nouveau un enseignement à distance, tandis que les restaurants et les cafés ne pourront plus servir que des plats à emporter.

Phoebe Askham, barmaid à l'Hotel Lincoln de Melbourne, est inquiète : "Je viens d'être embauchée la semaine dernière et les nouvelles restrictions signifient que je vais perdre mon emploi et me retrouver de nouveau sans salaire", a-t-elle confié à la chaîne locale 7News.

Depuis mardi minuit 7 juillet, tout l'État de Victoria est isolé du reste du pays après la fermeture de ses frontières. Des policiers et des militaires surveillent des dizaines de points de passage avec les autres États à l'aide de drones et d'avions. 

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.