11/02/2019 13:56
Depuis le VIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam en décembre 1986, le Parti et l’État ont promulgué de nombreuses lignes et options affirmant le rôle important de l’agriculture dans le développement économique national.
>>L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam
>>Vers une agriculture durable au Vietnam

Construction des chemins intercommunaux répondant aux normes de la Nouvelle Ruralité. Photo: Vu Sinh/VNA/CVN

Ces dernières années, le secteur agricole s’est fixé pour objectif de renouveler les mécanismes de gestion, de valoriser le rôle actif des foyers ruraux et de devenir une production à grande échelle.

Les lignes et options du Parti et de l’État ont permis de changer radicalement la physionomie de l'agriculture vietnamienne.

Succès de l’édification de la nouvelle ruralité

Glar est la première commune de la province de Gia Lai (hauts plateaux du Centre) à avoir atteint tous les critères de la Nouvelle Ruralité. Ces dernières années, l’économie locale a progressé rapidement, tandis que le revenu de la population locale a été nettement amélioré. Cette commune est considérée comme l’un des points lumineux du mouvement d’édification de la nouvelle ruralité.

Pour l’heure, on compte 3.069 communes répondant aux normes de la nouvelle ruralité, soit 34,4% des communes de l’ensemble du pays.

Une agriculture d’intégration

Depuis la promulgation de la résolution No26-NQ/TW en août 2008, l’agriculture nationale est entrée dans une nouvelle période de développement avec de nombreux changements radicaux et positifs. Cette résolution détermine que l'agriculture, les agriculteurs et les zones rurales occupent une position stratégique dans l’œuvre d’industrialisation, de modernisation, d’édification et de défense nationale.

En suivant ce document, l’ensemble du pays s’est efforcé d’accélérer la restructuration agricole, d’édifier une agriculture à orientation moderne, ainsi que de développer les secteurs de l’industrie et des services dans les zones rurales.

Les résultats en sont les suivants. L’agriculture a maintenu une croissance élevée. Le secteur a attaché de l’importance à améliorer l’échelle de la production, la performance de travail et la qualité des produits. Le chiffre d’affaires à l’exportation des produits agricoles s’est établi à 261,28 milliards de dollars durant la période 2008 - 2017, représentant une croissance annuelle de 9,24%.

En 2017, le Vietnam a compté dix produits ayant un chiffre d’affaires à l’export de plus d’un milliard de dollars, contre cinq produits en 2008. Actuellement, les exportations agricoles totales du pays sont classées au 2e rang en Asie du Sud-Est et au 15e rang mondial. Les produits agricoles vietnamiens sont présents dans plus de 180 pays et territoires du monde.

Le taux de foyers démunis a diminué rapidement pour atteindre 8% en 2017. Le nombre d’entreprises agricoles est passé de 2.397 en 2007 à 7.033 en 2017, soit une augmentation de 2,93 fois. De nombreuses entreprises jouent un rôle de noyau dans le développement de l’agriculture de haute technologie et des chaînes de production de produits agroalimentaires sûrs et sains.

Vers un développement durable

Le Vietnam accorde une priorité au développement de l’agriculture high-tech. 
Photo: VNA/CVN

Il existe de nombreuses lacunes qui devraient être comblées pour favoriser le développement du secteur dans les temps à venir.

Les politiques de mobilisation des ressources au service du développement agricole ne sont pas encore suffisantes. L’investissement public dans le secteur reste encore limité.

Selon le Docteur Dang Kim Son, expert en économie et politique agricole, un investissement massif dans l'agriculture est absolument indispensable. Le secteur agricole contribue à hauteur de 17% au PIB national et de 25% aux exportations nationales. 70% de la population nationale vivent à la campagne. Les zones rurales représentent 48% de la population active. Toutefois, ce secteur attire seulement 5% des investissements sociaux. "Si nous traitons l’agriculture de manière raisonnable, équitable et judicieuse, notre pays se développera mieux", a-t-il noté.

Après la trentaine d’années de Dôi moi (Renouveau), le Vietnam est devenu un grand pays exportateur de produits agricoles. Ce secteur a connu des changements spectaculaires.

Dans les temps à venir, le secteur devrait faire face à d’innombrables défis et difficultés sur le chemin de son amélioration et de son intégration internationale. Il est important de valoriser les acquis dans un esprit d’innovation et de créativité, sans oublier de s’inspirer des expériences des modèles réussis et des amis internationaux. 
 
 NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.