L’ABC… de Noël

À quelques jours de Noël, il n’est pas inutile de rappeler ce qu’elle représente : une fête chrétienne qui célèbre la Nativité, c’est-à-dire la naissance de Jésus-Christ. Aujourd’hui, elle demeure une fête traditionnelle instituée le 25 décembre.

>> Concert de Noël à Hô Chi Minh-Ville

>> Noël : félicitations aux catholiques et protestants

>> Hanoï plonge dans l’atmosphère de Noël


Le jour de Noël est férié dans de nombreux pays, ce qui permet le regroupement familial autour de repas festifs et d’échanges de cadeaux. La période entourant Noël est appelée "temps des fêtes" au Canada francophone, et "fêtes de fin d’année" en Europe, incluant les célébrations du Nouvel An. Hors des foyers, elle donne lieu à l’illumination des rues, des magasins et l’organisation de marchés de Noël. C’est une période importante sur le plan commercial. Illustrons Noël avec un ABC… original.

A comme Âne. C’est celui qui, avec le bœuf, réchauffe l’enfant Jésus à sa naissance.

B comme Bethléem. C’est la ville de naissance de Jésus.

C comme Crèche. C’est la mangeoire où Jésus fut placé à sa naissance, dans l’étable de Bethléem, selon la tradition de Noël.

D comme Douce Nuit. Sainte Nuit. C’est une chanson traditionnelle de Noël.

E comme Étoile de Noël. Également connue sous le nom de Poinsettia, elle est la plante de Noël par excellence, après le sapin.

F comme Flocons de neige. Rien de mieux qu’une fête de Noël avec de la neige.

J comme Joseph. C’est le père adoptif de Jésus.

K comme kilos. On mange beaucoup pour le réveillon de Noël (le 24 au soir), puis on remet les couverts le 25. Bref, on prend facilement quelques kilos !

L comme Lutin. La légende raconte que les lutins de Noël, après avoir travaillé toute l’année à l’usine du Père Noël pour fabriquer les cadeaux, visitent les maisons pour faire toutes sortes de farces et bêtises une fois la nuit tombée.

M comme Marie, la mère de Jésus en cette belle nuit de Noël.

N comme Nativité. L’autre nom de la fête de Noël.

G comme Guirlandes. En papier ou électriques, elles illuminent maisons, sapins et devantures de boutiques.

H comme Heureux. Tout le monde doit l’être ce jour-là.

I comme Illuminations. Elles sont présentes de partout et donnent de la joie au cœur.

O comme Oranges. Le cadeau donné aux enfants par les grands-parents avec des papillotes.

P comme Père Noël. Évidemment. A-t-il toujours été en habit rouge, avec une barbe et un bonnet pointu ? Non : l’imagerie française le montre vers 1870-1890 en vieil homme habillé d’un manteau principalement vert et parfois bleu. Un peu avant 1914, il s’est habillé de rouge.

Q comme Quiétude. Une fête de la paix, de la quiétude, de la sérénité.

R comme Renne. Les rennes du Père Noël s’appellent Tornade, Danseuse, Furie, Fringant, Comète, Cupidon, Tonnerre, Éclair et Rudolph, le petit Renne au nez rouge. Le Père Noël n’a pas donné ces prénoms aux Rennes de manière anodine, car ils représentent les qualités et la personnalité de chaque Renne.

S comme Sapin, l’arbre-roi de la fête dans le monde entier.

T comme Traineau. Les neuf rennes du Père Noël tirent le lourd traineau rempli de cadeaux pendant la longue nuit de Noël et aide le Père Noël à distribuer les cadeaux.

U comme Unique. La naissance de Jésus est un évènement unique dans l’histoire de l’humanité.

V comme Vin chaud. Le vin chaud est une boisson composée de vin généralement rouge et d’épices, et consommée principalement en hiver.

W comme Week-end. On peut vraiment parler cette année du week-end de Noël.

X comme la forme des étoiles qui brillent dans le ciel la nuit de Noël.

Y comme Yoyo. Une idée comme une autre de cadeau.

Z comme Zigzaguer. Faire des zigzags, aller de travers après un réveillon bien arrosé !

Texte : Hervé Fayet/CVN

Illustrations : École française internationale Saint Ange/CVN

back to top