25/07/2019 10:14
>>La Turquie et les États-Unis travaillent à une éventuelle visite de Donald Trump
>>Les problèmes entre la Turquie et les États-Unis peuvent être résolus

La Turquie n'est pas satisfaite des nouvelles propositions des États-Unis pour une zone sécurisée dans le Nord de la Syrie, a déclaré mercredi 24 juillet le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, à l'issue de trois jours de pourparlers entre les délégations turque et américaine. La Turquie et les États-Unis ne sont pas tombés d'accord sur la taille de la zone sécurisée envisagée, sur sa structure de contrôle, et sur le retrait des combattants kurdes de la zone, a déclaré M. Cavusoglu lors d'une conférence de presse à Ankara. "Ankara et Washington doivent parvenir à un accord dès que possible car la Turquie est à court de patience", a-t-il ajouté. M. Cavusoglu a également déclaré que l'établissement d'un comité constitutionnel syrien, étape longtemps attendue dans les efforts visant à résoudre la guerre en Syrie, pourrait être annoncée dans les prochains jours. L'envoyé spécial des États-Unis pour la Syrie, James Jeffrey, est arrivé lundi 22 juillet à Ankara. Les diplomates et responsables militaires de Turquie et des États-Unis ont discuté de la création d'une zone sécurisée en Syrie.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Promouvoir les points forts du tourisme à Hanoï La capitale continue de créer des produits touristiques attractifs, tout en améliorant la qualité de ses services afin d’anticiper ''la période dorée'' pour attirer les touristes, surtout à la fin de l'année.