20/01/2022 18:32
Le Cabinet thaïlandais a récemment approuvé l'allocation de 1,48 milliard baths (environ 45 millions d’USD) du Budget central pour financer des programmes proposés par le ministère du Commerce pour réduire le coût de la vie sur une période de trois mois, a rapporté le Bangkok Post.
>>La Thaïlande approuve le budget pour l'exercice financière 2023
>>Le secteur manufacturier thaïlandais souffre du COVID-19
>>La Thaïlande abaisse ses prévisions de croissance économique pour 2021

Les gens font la queue pour une soupe de nouilles dans un magasin de Silom qui affiche des prix plus élevés.
Photo : Bangkokpost/CVN

Selon le porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana, le ministère du Commerce prévoit d'organiser une campagne de réduction dans 3.000 points de distribution, avec des programmes à bas prix Thong Fah (drapeau bleu) pour distribuer des produits essentiels aux communautés du pays.

Il y aurait au moins 50 unités de distribution à Bangkok et dans les provinces voisines.

Il a ajouté que les articles à prix réduit incluraient les produits agricoles, le poulet, les œufs et d'autres produits essentiels provenant de fournisseurs de détail et en gros.

Ces produits seront disponibles dans les centres communautaires, les dépanneurs, les marchés de produits frais, les grands magasins locaux, les marchés, les stations-service et les épiceries mobiles, a-t-il précisé.

Thanakorn Wangboonkongchana a déclaré que le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha avait ordonné au ministère du Commerce d'informer le cabinet chaque semaine des mesures visant à réduire les prix.

Le gouvernement thaïlandais a également demandé la coopération des fabricants pour stabiliser les prix de détail aussi longtemps que possible afin d'atténuer la hausse du coût de la vie, a-t-il conclu.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires prennent leur destin en main

Le Vietnam délie les nœuds pour relancer son tourisme Le Vietnam a abandonné mi-mai les exigences de test COVID-19 pour les visiteurs entrant dans le pays, une décision qui devrait stimuler la reprise de l’industrie touristique du pays.