09/02/2021 15:52
La Thaïlande dévoile son plan de vaccination, tandis que la Malaisie enregistre le nombre de décès de COVID-19 le plus élevé et l’Indonésie continue d’interdire l’entrée aux étrangers.
>>Coronavirus : le point sur la pandémie
>>L'OMS examine le vaccin d'AstraZeneca, questions sur son efficacité

Test de dépistage du COVID-19 en Manille aux Philippines.
Photo : VNA/CVN

Le vice-Premier ministre thaïlandais et ministre de la Santé, Anutin Charnvirakul, a dévoilé le 8 février le plan de vaccination anti-COVID-19. Pour la première phase, l’injection du vaccin AstraZeneca sera effectuée à 5 millions d’habitants et quelques 10 millions d’habitants pour la phase suivante, a-t-il indiqué. Les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques, qui constituent la grande majorité des décès, le personnel médical font également partie des publics prioritaires.

En vue d’y parvenir, la Thaïlande utilisera le vaccin du laboratoire britannique AstraZeneca et celui du laboratoire chinois Sinovac Biotech pour ce programme. La Thaïlande a déploré à ce jour 23.557 cas d’infections au coronavirus et 79 décès.

Le même jour, la Malaisie a signalé un record quotidien de 24 décès dus au COVID-19, portant le nombre total de décès à 896. Ce pays d’Asie du Sud-Est a également enregistré 3.100 nouveaux cas de coronavirus, portant le total cumulé à 245.552, dont 51.977 étaient en cours de traitement.

La Malaisie recevra un lot de vaccin COVID-19 de Pfize / BioTech à la fin de ce mois selon le ministère de la Santé.

En Indonésie, son gouvernement a décidé de prolonger l’interdiction d’entrée aux étrangers jusqu’au 22 février. La nouvelle réglementation exempte les ressortissants étrangers qui sont arrivés en Indonésie et qui sont toujours autorisés à entrer dans le pays à condition de présenter des résultats négatifs aux tests de réaction en chaîne par polymérase (PCR) effectués dans leur pays d'origine. Ils doivent aussi se mettre en quarantaine pendant cinq jours dans des hôtels désignés par le gouvernement et passer un autre test (PCR) avant d'être autorisés à voyager dans l'archipel indonésien, à l’exception des détenteurs de visa diplomatique ou de service.

À ce jour, l’Indonésie compte 1.652.958 cas d’infection dont 31.763 cas de décès, selon les dernières données du ministère de la Santé.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Vung Viêng, un paisible village de pêcheurs à Quang Ninh Les touristes pourront trouver un havre de paix au cœur de la baie de Bai Tu Long, province de Quang Ninh (Nord). Il s’agit du village flottant de pêcheurs de Vung Viêng, qui a conservé sa simplicité et sa tranquillité.