21/03/2021 17:26
Les experts ont recommandé de donner la priorité aux investissements aéroportuaires ciblés et d’avancer des normes élevées pour les projets éligibles, a-t-on appris d’un séminaire tenu le 3 mars à Hanoï destinée à réfléchir sur le développement du système aéroportuaire national.
>>Construction d’une route pour faciliter la circulation autour de l'aéroport de Tân Son Nhât
>>La construction et l’agrandissement des aéroports nécessitent 16 milliards d’USD
>>Vietnam Airlines propose l'investissement dans l'aéroport de Long Thành

À l'aéroport international de Nôi Bài, à Hanoi. Photo : VNA/CVN

Le ministère des Communications et des Transports (MCT) a reçu une série de propositions adressées par de nombreuses localités désireuses de posséder un aéroport ou de faire de leurs aéroports intérieurs existants en aéroports internationaux.

Le MCT a soumis à l’opinion des secteurs et des localités le projet de plan global de développement du système d’aéroports national durant la période 2021-2030 avec une vision à l’horizon 2050.

Selon le projet de rapport de fin de mandat du plan global, le réseau aéroportuaire national comprend actuellement neuf aéroports internationaux et 13 aéroports intérieurs, soit 22 au total.

Le Vietnam devrait posséder 26 aéroports (13 internationaux et 13 intérieurs) d’ici 2030 ; 30 aéroports (15 internationaux et 15 intérieurs) à l’horizon 2050, parmi lesquels un deuxième pour la région de la capitale dont l’emplacement serait étudié après 2030.

Le MCT a estimé les coûts d’investissements durant la période 2020-2030 à environ 365.100 milliards de dôngs, durant la période 2030-2050 à environ 866.360 milliards de dôngs.

Le président de l’Union des associations des sciences et des technologies du Vietnam, Phan Xuân Dung, a noté qu’avec une croissance du transport aérien de l’ordre de 16,5% par an ces dix dernières années, le marché du transport aérien vietnamien est le plus dynamique en Asie.

Citant le MCT qui a prévu une demande de transport aérien de 276 millions de passagers et 4 millions de tonnes de fret d’ici 2030 et de 650 millions de passagers et 16 millions de tonnes de fret à l’horizon 2050, le responsable a estimé que la planification globale doit être soigneusement étudiée.

Il est nécessaire que la planification globale doit intégrer la planification de chaque aéroport, sa capacité de transit, s’adapter au dévelopement socio-économique, et garantir la sécurité et la défense du pays, et être en phase avec l’aviation civile et cohérente avec la planification du secteur des communications et des transports.

S’adressant au séminaire, le vice-ministre des Communications et des Transports, Lê Anh Tuân a fait savoir que le Vietnam compte 22 aéroports mais aucun ne rentre dans la catégorie des hubs internationaux. Certains d’entre eux fonctionnent au-delà de leurs capacités prévues et il faut encore mettre en équilibre leurs capacités et le développement socio-économique local.

Pour sa part, le professeur associé-Docteur Trân Kim Chung, directeur adjoint de l’Institut central de gestion économique, a déclaré que la planification et l’investissement dans les aéroports doivent être considérés comme un intrant d’autres planifications et inversement.

Il a donc estimé que la connectivité des infrastructures de transport doit être considérée dans leur ensemble pour élaborer la planification et les investissements aéroportuaires.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Vung Viêng, un paisible village de pêcheurs à Quang Ninh Les touristes pourront trouver un havre de paix au cœur de la baie de Bai Tu Long, province de Quang Ninh (Nord). Il s’agit du village flottant de pêcheurs de Vung Viêng, qui a conservé sa simplicité et sa tranquillité.