30/06/2020 11:45
La pandémie de COVID-19 pourrait entraîner une crise alimentaire au Cambodge, ont estimé les experts de l'organisation OneWorld Foundation India.
>>La Banque mondiale approuve un crédit de 93 millions d'USD pour le Cambodge
>>COVID-19 : le gouvernement cambodgien soutient les familles vulnérables
>>Le tourisme cambodgien ne pourra se rétablir pleinement qu'en 2025

Des travailleurs cambodgiens à Phnom Penh. Photo : AFP/VNA/CVN

Les experts disent que la récente pénurie de mousson et l'apparition de trop de barrages de Chine en amont du Mékong ont provoqué une sécheresse, conduisant à la pauvreté et à l'insécurité alimentaire.

Malgré les efforts déployés par le gouvernement cambodgien pour assurer les opérations de la chaîne d'approvisionnement, la sécurité alimentaire est affectée par le manque de revenu net de sécurité pour ces habitants dans le bassin du Mékong.

À long terme, la sécurité alimentaire dans la région du delta du Mékong sera confrontée à deux menaces. Premièrement, les mesures de blocus dues à la pandémie de COVID-19, provoquent la pénurie de main-d'œuvre sans précédent pour les activités agricoles. Cela affecterait les revenus et les chaînes d'approvisionnement alimentaire pour le grand public au Cambodge, au Laos, au Vietnam, au Myanmar et en Thaïlande.

Deuxièmement, en raison de la pandémie, le chômage et les hausses de prix entraîneront des pénuries de revenus. On estime que les prix des aliments de base dans des régions comme Siem Reap ont augmenté de 33,33% au Cambodge. Cela aura un impact sur la demande en raison de l'incapacité des acheteurs à payer pour les produits alimentaires comme le riz et le poisson.

VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Will Phap, le vlogger français à Hanoï

Hanoï : 1,2 million de touristes en juillet Selon le Service du tourisme de Hanoï, la ville a attiré en juillet près d’1,2 million de visiteurs, soit une hausse de 51,2% par rapport au mois précédent.