La Nouvelle-Zélande aide le Vietnam dans l’assurance de la sécurité des barrages

Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a lancé le 24 avril un projet visant à assurer la sécurité des barrages au Vietnam, financé par le gouvernement néo-zélandais.

>>Vietnam - Pays-Bas : renforcer la coopération dans le traitement des catastrophes naturelles

>>Conférence-bilan sur la lutte contre les catastrophes naturelles de 2016

Le Vietnam est l'un des pays vulnérables aux catastrophes naturelles.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Vietnam est l'un des pays vulnérables aux catastrophes naturelles, en particulier tempêtes et inondations qui causent de sérieux dégâts chez les humains et les biens, a déclaré le vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Hà Công Tuân.
"Dans le contexte de changement climatique de plus en plus grave, les phénomènes climatiques extrêmes deviennent de plus en plus compliqués, causant des impacts négatifs", a-t-il souligné. Il a ajouté que le Vietnam devait faire face à des difficultés dans la gestion des systèmes de prévention des inondations dans les bassins fluviaux ainsi que l’assurance de la sécurité des barrages.
Impacts des changements climatiques
Le pays compte environ 7.000 réservoirs d'eau, dont beaucoup sont déclassés et ne respectent pas les exigences de sécurité dans le processus d'exploitation. De nombreux incidents liés à la rupture de barrières et à l’évacuation des crues ont eu lieu dans le pays ces dernières années, entraînant de graves pertes humaines et matérielles dans les zones en aval. Il y a donc un besoin urgent d'efforts de la part du gouvernement et des localités pour mieux assurer  la sécurité des barrages et gérer les catastrophes naturelles.
Auparavant, un projet similaire financé par la Banque mondiale avait été lancé en 2015. Ces deux projets aideront le Vietnam à améliorer la qualité et l’exploitation de ses barrages et réservoirs d'eau.
Selon Hà Công Tuân, les échanges commerciaux entre le Vietnam et la Nouvelle-Zélande ont connu une forte croissance ces derniers temps, atteignant 1,15 milliard de dollars en 2016, soit le double d'il y a environ cinq ans. «Le Vietnam apprécie des aides du gouvernement néo-zélandais sous forme d'aide publique au développement dans de nombreux projets, en particulier dans l'agriculture et la gestion des risques liés aux catastrophes naturelles», a-t-il ajouté.

VNA/CVN

back to top