La Malaisie doit sortir du piège du revenu intermédiaire

Le vice-Premier ministre malaisien Ahmad Zahid Hamidi a déclaré le 9 février que le pays devait sortir du piège du revenu intermédiaire après plus de deux décennies dans la tranche supérieure du revenu intermédiaire, selon la classification de la Banque mondiale.

>> La Malaisie s'attend à ce que les arrivées de touristes quadruplent en 2023

>> La Malaisie va devenir la plaque tournante de l'automobile pour le marché de l'ASEAN

Le vice-Premier ministre malaisien Ahmad Zahid Hamidi.
Photo : AFP/VNA/CVN

S'exprimant lors d'un séminaire organisé par l'Institut MarkPlus ASEAN, Ahmad Zahid Hamidi a déclaré que si la Malaisie ne parvient pas à renforcer son avantage concurrentiel et son attractivité en tant que centre d'investissement, ses concurrents iront de l'avant, ce qui affectera la prospérité nationale et le bien-être des Malaisiens.

Il a affirmé que le gouvernement malaisien s'est engagé à créer un environnement économique où chaque Malaisien peut réaliser son potentiel, dans lequel les entrepreneurs et l'esprit d'entreprise sont de la plus haute importance.

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement continuera à réduire les formalités administratives qui entravent les entreprises et les entrepreneurs, a souligné le vice-Premier ministre.

Il doit y avoir un changement de mentalité continu sur le fait que le secteur privé est le principal moteur de croissance de la nation, a-t-il dit, ajoutant que le secteur privé doit prospérer pour que la nation prospère.

La Malaisie doit sortir du piège du revenu intermédiaire dans lequel elle se trouve actuellement et prendre la place qui lui revient en tant que pays à revenu élevé au cours de ces cinq prochaines années, a déclaré Ahmad Zahid Hamidi.

VNA/CVN

back to top