30/05/2020 07:43
Tout le monde connaît le kumquat, cet arbre aux fruits oranges qui trône dans les maisons des Vietnamiens lors du Têt traditionnel. Mais qui sait que ces fruits n’ont pas toujours été oranges, et qui sait d’où vient son nom ?
>>La légende du kumquat
>>De perle en crabe
>>L’arbalète magique

Soin d’un verger de kumquat pour la vente à l’occasion du Têt traditionnel.
Photo : Thu Hà/CVN 

Rappelez-vous qu’après la rencontre avec le roi, Quât Gioi fut convié à aller sur le champ de bataille pour lutter contre les ennemis. Armée d’une verge en fer à trois côtés, aussi fine qu’un rotin, mais aussi longue qu’un bambou, il monta sur un éléphant de guerre et partit. Menant ses troupes pour conquérir la ville, le général ennemi vint à sa rencontre, également juché sur un éléphant de guerre.

En voyant Quât Gioi, il éclata de rire et s’exclama : "Vous allez vous servir de cette tige pour dépoussiérer mon armure ?" À peine a-t-il prononcé ces paroles que d’un seul coup, Quât Gioi abattit son arme. Il trancha profondément son ennemi, sur tout le côté droit. Mais en un clin d’œil, la blessure se referma totalement et guérit. Aussitôt, le général balança la lame brillante de son énorme épée pour frapper la tête de Quât Gioi. Mais celui-ci l’évita et, mettant toute sa force, il porta un nouveau coup terrible à son ennemi. Cela fut si violent que tous les arbres alentour frissonnèrent et tombèrent comme sous le coup d’un ouragan.

Le général ennemi baissa la tête pour éviter d’être blessé, mais il ne vit pas venir un troisième coup encore plus rapide qui lui trancha le coup. Sa tête tomba à côté des pieds de son éléphant.

Un homme au cœur d’or

Quât Gioi fut accueilli par le roi comme un héros ! Au récit du combat, le roi demanda : “La tête de l’ennemi a-t-elle vraiment volé ?” Miraculeusement, Quât Gioi se mit à entendre et à parler : "Votre Majesté, la magie de l’ennemi pouvait guérir le corps, mais pas recoller la tête"

Riant aux éclats, le roi décida de récompenser Quât Gioi en lui offrant le précieux citronnier scintillant de fruits d’or et lui dévoila le secret de l’arbre : "Si tu veux obtenir de l’or, tu peux cueillir des fruits. Si tu veux faire venir le soleil et avoir chaud, casse les branches et plante-les profondément dans le sol !"

Le kumquat, de bien jolis fruits et une belle légende méconnue.
Photo : Thu Hà/CVN

Quât Gioi remercia le roi et ramena l’arbre magique dans son village. Cette année-là, le temps était glacial et Quât Gioi, en rentrant chez lui, constata que ses cultures allaient donner de bien maigres récoltes. Son ami Thu était malade à cause du froid insupportable. Son ami Môc était désespéré car les arbres qu’il cultivait étaient sur le point de mourir.

Sans hésitation, Quât Gioi cassa immédiatement les branches du citronnier jaune et les planta profondément dans le sol. Aussitôt, le froid se dissipa, les nuages disparurent. Le matin, un soleil éclatant était revenu. Thu retrouva la santé. Les arbres de Môc étaient revigorés. Les oiseaux pépiaient. Autour d’eux, les gens étaient heureux et étonnés de revoir le beau temps…

Après cela, les trois amis s’aimèrent encore plus. Thu réussit l’examen d’État. Môc cultiva du riz aux épis gorgés de grains parfumés. Quât Gioi utilisa son arme pour tuer les animaux sauvages dans la région pour que les gens puissent y travailler et y vivre en toute sécurité. Depuis lors, chaque année, en hiver, chaque fois que le citronnier est jaune, c’est le soleil qui arrive et annonce le printemps.

En l’honneur de Quât Gioi, on a donné son nom à ce citronnier. L’arbre kumquat était né.

Ông Ngoai/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
La légende du kumquat [23/05/2020 11:23]
De perle en crabe (suite) [09/05/2020 08:33]
De perle en crabe [01/05/2020 09:58]
L’arbalète magique [25/04/2020 09:57]
Loin des yeux, près du cœur [11/04/2020 12:40]
Tâm et Cám (suite) [21/03/2020 11:35]
Tâm et Cám (suite) [15/03/2020 13:25]
Tâm et Cám [08/03/2020 11:30]
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Hôi An va accueillir de nouveau des touristes À partir du 24 septembre, la vieille ville de Hôi An de la province de Quang Nam (Centre) va accueilir de nouveau des touristes.