14/07/2019 16:53
Le jour de la Fête nationale sur le Tour de France coïncide avec la traversée de l'Auvergne, dans le sens est-ouest, pour la 9e étape entre Saint-Étienne et Brioude, la ville de Romain Bardet.
>>Tour de France: le chemin des croix samedi 13 juillet
>>Tour de France: Ciccone détrône Alaphilippe, Thomas se pointe
>>Tour de France: Sagan brille avant La Planche

Profil de la 9e étape du Tour de France, longue de 170,5 km de Saint-Étienne à Brioude, le 14 juillet. Photo: AFP/VNA/CVN

Le parcours des 170,5 kilomètres, accidenté, comporte un tremplin dès la première heure. "Le mur d'Aurec-sur-Loire, c'est 3200 mètres à 11 %, trois fois le mur de Huy", relève le directeur de course Thierry Gouvenou qui est allé jusqu'à le classer en première catégorie. La suite est sensiblement moins difficile même si le dernier obstacle, la côte de Saint-Just, doté d'un point bonus (8, 5 et 2 sec aux trois premiers) est situé à seulement 13 kilomètres de l'arrivée.

"Une chose est sûre, les purs sprinteurs ne seront plus là", assure le directeur de course à propos de l'arrivée à Brioude où a grandi Bardet, l'un des champions locaux avec Jessy Trémoulière qui a été désignée meilleure joueuse de rugby de monde l'an passé. La sous-préfecture de la Haute-Loire (7100 habitants) reçoit le Tour pour la deuxième fois. Mais, en 2008, Brioude n'était qu'un départ d'étape. Départ de Saint-Étienne à 13h05, lancé à 13h25, arrivée à Brioude vers 17h31 (moyenne calculée à 42 km/h).

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Des conteneurs pour loger les touristes à Quang Ninh Le homestay T&N, dans la province de Quang Ninh, a la particularité d’être constitué de 26 containeurs. Une architecture particulièrement atypique qui attire les amateurs d’expériences singulières.