La fête du nouveau riz attire les visiteurs à Son La

Les minorités ethniques de la province montagneuse de Son La (Nord) célèbrent leur Lễ mừng cơm mới (Fête du nouveau riz)au cours du 8e mois lunaire alors que leurs rizières en terrasses deviennent jaune doré et scintillent au soleil. La féerie de la région Nord-ouest attire une foule de visiteurs.

>> Son La célèbre les 60 ans des relations diplomatiques Vietnam - Laos

>> Comment les Thai de Muong Tâc préservent-ils leur identité culturelle ?

>> Forte relance post-COVID-19 du tourisme de Son La

Fête du nouveau riz à Son La (Nord). 
Photo : VNA/CVN

La commune de Ngoc Chiên du district de Muong La, dans la province de Son La, abrite plus de 560 ha de rizières en terrasses. Les populations locales célèbrent la Fête du nouveau riz pour exprimer leur gratitude envers les ancêtres et les dieux qui leur ont apporté de bonnes conditions météorologiques et des récoltes exceptionnelles.

Lo Van Thoa, président du Comité populaire de la commune de Ngoc Chiên, a fait savoir que la fête avait lieu chaque année pour rendre hommage aux ancêtres, "qui ont appris les techniques de culture et nous les ont transmises". Avec un large éventail d'activités, la fête est un produit touristique original et attrayant pour les visiteurs.

La fête commence par un rituel d'offrande du nouveau riz dans les maisons de tous les villageois. Ils offrent la récolte fructueuse de leur travail aux ancêtres et dieux, prient pour un temps favorable, des récoltes exceptionnelles, une bonne santé et la prospérité.

Lo Thi Hoi, une habitante de la commune de Ngoc Chiên, a estimé que c'était un honneur d'organiser la fête du nouveau riz.

La fête du nouveau riz est un produit touristique original et attrayant pour les visiteurs à Son La.
Photo : VNA/CVN

De nombreux aliments de base locaux sont offerts aux ancêtres et divinités, comme le Pa Pinh Top, le jeune riz, le Khâu hang et le poulet noir.

Les visiteurs sont impressionnés par ce festival qui présente une beauté immaculée et met en valeur la culture des minorités ethniques locales.

Satomi Hanzawa, visiteur japonais, a exprimé : "C'était la première fois que je trouvais un festival aussi incroyable. J'ai eu l'opportunité d'apprécier la cuisine locale et de découvrir la culture des ethnies H'mông et Thai".

La population locale préserve la fête du nouveau riz depuis de nombreuses années, car elle souhaite sensibiliser la jeune génération aux valeurs du travail et de la solidarité.

VNA/CVN