La favorite anglaise Alpinista remporte le 10e Prix de l'Arc de Triomphe

La jument favorite anglaise Alpinista, âgée de 5 ans et montée par le Britannique Luke Morris, a remporté facilement le 101e Prix de l'Arc de Triomphe dimanche 2 octobre à Paris Longchamp, devenant la nouvelle championne du monde du galop sur la distance classique de 2.400 m.

>> Ventes de yearlings records à Deauville à plus de 51 millions d'euros

Le jockey Luke Morris sur sa jument "Alpinista" célèbre son succès après avoir remporté le Prix de l'Arc de Triomphe à Paris Longchamp, le 2 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Attentiste le long de la corde en 5e position dans une course très rythmée animée par le Japonais Titleholder, Alpinista a prononcé son effort à 400 m du but pour doubler l'animateur. Puis, à 200 m de la ligne, elle a devancé tous les assaillants pour s'imposer.

Invaincue dans toutes ses autres courses depuis avril 2021 et bien placée dans les boîtes de départ avec le numéro 6, Alpinista confirme ainsi ses aptitudes sur terrain très souple.

"À chaque fois qu'elle court elle est meilleure. Je suis très heureux", a déclaré son entraîneur Sir Mark Prescott, l'homme aux plus de 2.000 gagnants qui signe ainsi un premier succès dans l'épreuve reine du galop.

"Elle est vraiment très spéciale. C'est exceptionnel", a déclaré le jockey anglais Luke Morris à l'arrivée après avoir transformé lui aussi son premier essai dans l'Arc.

Petite par la taille, le jument grise a offert à sa propriétaire Kirsten Rausing les 2.857.000 euros promis au vainqueur, sur les 5 millions d'allocation totale.

Dans cette course mythique, parrainée par le Qatar et disputée par 20 pur-sang français, anglais, irlandais, allemand et japonais, la deuxième place est revenue au français Vadeni, âgé de 3 ans et piloté par le Belge Christophe Soumillon.

"Il a fait une super course à mi-ligne droite je pensais que j'allais gagner mais la jument est dure comme un roc. C'est un peu frustrant", a commenté le jockey.

L'allemand Torquator Tasso, lauréat l'an dernier et confié à l'Italien Lanfranco Dettori, a fini troisième au prix d'un bel effort dans les 200 derniers mètres.

Quant aux Japonais, il n'ont toujours pas réussi à vaincre pour leur 30e tentative alors qu'ils avaient aligné quatre chevaux au départ, un record.

AFP/VNA/CVN

back to top