17/08/2021 17:35
La dette publique italienne a atteint un niveau record de 2.690 milliards d'euros (3.170 milliards de dollars) en juin de cette année, soit une augmentation de 9,2 milliards d'euros par rapport au mois précédent, a annoncé lundi 16 août la Banque centrale.
>>Italie : nouvelle rallonge budgétaire, le déficit s'envole
>>La CE appelle à une action en justice sur la politique budgétaire de l'Italie

À Venise en Italie le 5 juin. Photo : AFP/VNA/CVN

La Banque d'Italie a attribué cette augmentation à la nouvelle dette publique, qui s'est élevée à 9,3 milliards d'euros. Cependant, la dette des collectivités locales a en fait légèrement diminué au cours du mois dernier, tandis que l'endettement des systèmes de retraite publics est resté inchangé.

La Banque d'Italie, le plus grand créancier du pays, a quant à elle vu sa propre part de la dette publique du pays augmenter à 23,0%, contre 22,7% le mois précédent.

Exprimée en pourcentage du produit intérieur brut (PIB) du pays, la dette publique italienne était déjà parmi les plus élevées au monde avant la pandémie. Elle s'est encore creusée depuis, notamment du fait des programmes de relance et de santé et d'une baisse des recettes fiscales.

Selon les estimations de la société de données Statista, la dette publique italienne culminera à 155,7% du PIB du pays cette année, avant de chuter à 152,9% en 2022, grâce à l'augmentation des recettes fiscales et du fait que l'économie se remet de l'impact de la pandémie de COVID-19.

En 2019, dernière année complète avant le début de la pandémie, la dette publique italienne représentait 134,6% du PIB du pays.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
25 ans de coopération entre le Vietnam et Wallonie-Bruxelles : Amitié, Solidarité et progrès