04/06/2021 16:52
Les experts à un webinaire international tenu jeudi 3 juin à Moscou, en Russie, se sont penchés sur les priorités de reprise post-COVID-19 pour les pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et les nouvelles perspectives de coopération avec la Russie.

>>Approfondir le partenariat stratégique ASEAN - Russie
>>L’ASEAN et la Russie conviennent d’approfondir leur partenariat stratégique
 

La 18e réunion du Comité mixte de coopération ASEAN - Russie, le 13 mars 2020 à Jakarta, en Indonésie.
Photo : VNA/CVN


Une trentaine de chercheurs russes, vietnamiens et philippins ont participé à cet événement organsisé par le Centre de la stratégie de la Russie en Asie, relevant de l’Institut d’économie de l’Académie des sciences de Russie (RAN).

La chargée d’affaires par intérim de l’ambassade du Vietnam en Russie, Nguyên Quynh Mai, a déclaré que le thème du webinaire revêtait une grande importance pour l’ASEAN comme le Vietnam lorsque cette année marque le 30e anniversaire des relations et le 25e anniversaire du partenariat de dialogue ASEAN - Russie.

La pandémie de COVID-19 a gravement et profondément touché les pays membres de l’ASEAN et la Russie, a-t-elle dit, tout en soulignant le rôle important de la Russie pour l’ASEAN et la coopération régionale.

La diplomate s’est dit persuadée que la Russie continuera à participer activement aux mécanismes de coopération avec l’ASEAN et renforcera les relations entre les économies de l’ASEAN et l’Union économique eurasiatique (UEEA) et que l’ASEAN et la Russie doivent coopérer sur la fourniture des vaccins contre le COVID-19 aux populations de l’ASEAN.

La Russie décline sa coopération avec l’ASEAN selon les grandes priorités, a fait savoir pour sa part le directeur adjoint du Département de la coopération économique multilatérale et des projets spéciaux au ministère russe du Développement économique.

Renforcer le partenariat 

Ces dernières comprennent l’élargissement de la fourniture des produits industriels, agricoles et pharmaceutiques ; le renforcement de l’exportation des services médicaux, éducatifs, techniques, logistiques et de transport ; la réalisation des projets d’investissement conjoints dans l’agriculture, les infrastructures, l’économie numérique et l’énergie, y compris le nucléaire ; l’exploitation des ressources naturelles, l’exploration des ressources minérales, le développement et  l’exploitation des mines ; l’élargissement de l’interaction au sein de l’UEEA ; et le développement de la coopération multilatérale avec l’ASEAN dans le cadre du partenariat de dialogue Russie - ASEAN, a-t-il précisé.

Dans son intervention, la chercheuse Elena Burova du Centre d’études sur le Vietnam et l’ASEAN de l’Institut d’Extrême-Orient relevant de la RAN a estimé que tant que les habitants des pays de l’ASEAN n’auront pas encore été vaccinés contre le COVID-19, leur situation socio-économique reste difficile et ne facilite pas le développement des relations bilatérales avec la Russie. Par conséquent, les vaccins contre le COVID-19 fabriqués par la Russie pourraient être d’une grande importance pour les États membres de l’ASEAN.

La directrice du Centre d’études régionales, de l’Institut d’études stratégiques relevant de l’Académie diplomatique du Vietnam, Nguyên Thi Bich Ngoc, a elle affirmé le potentiel de coopération entre la Russie et le Vietnam.

Les opportunités de coopération bilatérale sont nombreuses notamment dans les domaines aussi divers que la santé, l’alimentation et l’agriculture, la sécurité alimentaire, l’énergie, le commerce, la transformation numérique, les transports, la connectivité de l’ASEAN, le développement durable, la relance et la croissance vertes.

Selon les statistiques de l’ASEAN, la valeur totale des échanges commerciaux entre l’ASEAN et la Russie a atteint 18,2 milliards d'USD en 2019, soit 0,6% du commerce extérieur du bloc régional, et les investissements russes dans l’ASEAN sont estimés à 45 millions d'USD.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

La gastronomie vietnamienne attire les touristes japonaises Le Vietnam est le seul pays choisi par les touristes japonaises pour sa bonne cuisine, selon une enquête sur l'opinion des voyageurs au Cambodge, au Laos, au Myanmar et au Vietnam, ciblant les Japonaises dans la vingtaine et la trentaine.