29/04/2021 21:24
Le Secrétariat de l'ASEAN et la délégation de l'Union européenne auprès de l'ASEAN ont présenté mercredi 28 avril l'examen à mi-parcours (MTR) du Plan directeur de la Communauté économique de l'ASEAN (AEC) 2025.

>>Plan de relance global pour l’ASEAN
>>Réunion du Conseil de la communauté économique de l’ASEAN
 

Le secrétaire général de l'ASEAN, Dato Lim Jock Hoi.
Photo : VNA/CVN


S'exprimant lors de l'événement, le secrétaire général de l'ASEAN, Dato Lim Jock Hoi, a déclaré que l'examen à mi-parcours visait à évaluer les progrès au cours des cinq premières années de mise en œuvre du Plan directeur de l'AEC. Les leçons apprises et les recommandations de l'examen à mi-parcours fourniraient des informations sur l'intégration économique de l'ASEAN à l'horizon 2025 et au-delà.

Selon lui, il y a trois points à retenir de cet examen à mi-parcours. Premièrement, de bons progrès ont été réalisés dans l'AEC, mais ce n'est pas suffisant. L'ASEAN doit accélérer la mise en œuvre du Plan directeur de l’AEC 2025, se concentrant sur des mesures de qualité et à fort impact et sur celles qui apportent des avantages aux populations, en particulier aux personnes vulnérables. Une attention particulière doit également être accordée pour garantir la mise en œuvre des accords clés de l'AEC, aborder les questions transversales et renforcer la coordination intersectorielle et inter-piliers.

Deuxièmement, le processus de l'intégration économique de l'ASEAN se déroule dans un contexte différent. Par rapport au Plan directeur de l’AEC adopté en 2015, il est de plus en plus urgent de s'attaquer à des problèmes tels que le changement climatique, la transformation numérique et l'incorporation de considérations inclusives et de durabilité, dans un contexte géopolitique et économique mondial plus incertain.

Troisièmement, l'AEC doit rester ouverte et engagée pour refléter ce qui se passe pour les entreprises, les travailleurs et les consommateurs dans la région. Par conséquent, l'ASEAN doit renforcer l'intégration et la supervision pour mieux identifier les lacunes et évaluer les progrès de manière objective. La coopération et le partenariat sont une condition préalable pour relever ensemble ces défis, en particulier ceux qui dépassent les frontières.

De son côté, l'ambassadeur de l'UE auprès de l'ASEAN, Igor Driesman, a affirmé que l'UE était prête à partager ses expériences et à à soutenir l’édification de l'AEC sur la base des recommandations de l'examen à mi-parcours.

Pour sa part, le vice-ministre vietnamien de l'Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh, a félicité le Secrétariat de l'ASEAN pour ses efforts et son travail acharné dans la réalisation d'un rapport perspicace et complet sur le Plan de l’AEC 2025, qui donne une vue globale de sa mise en œuvre.

L'ASEAN doit redoubler ses efforts pour promouvoir le commerce intra-bloc, a-t-il ajouté, avant de suggérer aux États membres d'analyser l'examen à mi-parcours pour élaborer des plans de travail spécifiques et mettre en œuvre efficacement les objectifs restants définis dans le Plan directeur de l'AEC 2025.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Destinations attrayantes de la province de Thanh Hoa Outre ses belles plages, la province de Thanh Hoa (Centre) regorge de destinations attrayantes, comme la réserve naturelle de Pu Lông et le parc national de Bên En.