09/12/2019 23:00
La Commission du contrôle du Comité central (CC) du Parti communiste du Vietnam (PCV) a tenu sa 41e réunion du 4 au 6 décembre à Hanoï, sous la présidence de son président, Trân Câm Tu, secrétaire du CC du PCV.

>>Le travail de contrôle contribue au respect des règles du Parti
>>La Commission du contrôle du Comité central du Parti tient sa 38e réunion
 

Le président de la Commission du contrôle du Comité central du Parti communiste du Vietnam, Trân Câm Tu, lors de sa 41e réunion à Hanoï.
Photo : VNA/CVN


La Commission du contrôle a donné des conclusions sur la supervision de la permanence du Comité du Parti de la province de Ninh Binh (Nord) et des membres permanents du Comité provincial du Parti dans leur travail lié à l’application des règlements de travail, au personnel, à la gestion et l’utilisation du foncier, à la mise en œuvre de projets d’investissement.

La Commission a également donné des conclusions sur la supervision du Comité chargé des affaires du Parti au sein de l’Audit d’
État et de l’auditeur général d’État, secrétaire de ce Comité, membre du CC du PCV, dans leur travail lié à l’application des règlements de travail, au personnel et à l’exécution des missions politiques. 

La Commission du contrôle a indiqué les bons côtés, les limites et les lacunes et exige que les organisations et les membres du Parti susmentionnés tirent des expériences et enseignements et prennent rapidement des mesures correctives.

Pour la permanence du Comité du Parti de la Compagnie générale d'acier du Vietnam (VNSteel), la Commission du contrôle a conclu qu’elle avait fait preuve d’un manque de responsabilité, de contrôle et de supervision, et relâché la direction, ce qui avait entraîné plusieurs graves violations dans la mise en œuvre du projet d’élargissement de la production (phase 2) de l’usine sidérurgique de Thai Nguyên dans la province du même nom (Nord), causant une grande perte matérielle à l’
État et des indignations dans la société.

Nguyên Kim Son, Dang Thuc Khang, ancien chefs du Comité du Parti et du conseil d’administration de VNSteel, doivent prendre la responsabilité du dirigeant pour les violations et les faiblesses de la permanence du Comité du Parti.

Plusieurs autres anciens responsables doivent également assumer la responsabilité pour les violations et faiblesses de la permanence du Comité du Parti, pour celles commises dans la mise en œuvre du projet d’élargissement de la production (phase 2) de l’usine sidérurgique de Thai Nguyên.

La Commission du contrôle du CC du PCV a constaté que le comité chargé des affaires du Parti au sein du ministère de l’Industrie et du Commerce avait manqué de responsabilité, relâché la direction, manqué de contrôle et d’inspection pour laisser se passer plusieurs violations et fautes dans la gestion du projet TISCO II.

Vu Huy Hoàng, secrétaire du Comité chargé des affaires du Parti et ministre de l’Industrie et du Commerce (durant la période 2007-2016) doit être responsable principalement des infractions et des fautes dudit comité.

Les autres anciens membres du comité chargé des affaires du Parti et anciens vice-ministres de l’Industrie et du Commerce, Lê Duong Quang et Dô Huu Hào, doivent également être responsables des infractions et des fautes du comité chargé des affaires du Parti et d’eux-mêmes dans la mise en oeuvre des fonctions et tâches confiées.

Hoàng Trung Hai, membre du Bureau politique, secrétaire du Comité du Parti de Hanoï, durant son mandant de membre du comité chargé des affaires du Parti au sein du ministère de l’Industrie et du Commerce et du vice-Premier ministre, a commis des violations dans la direction du projet TISCO II.

Van Trong Ly et Nguyên Huu Vu, anciens chefs adjoints du Bureau gouvernemental, Nguyên Van Tài, ancien directeur adjoint du Département de l’économie sectorielle, Dô Canh Duong, directeur général du Département général de géologie et des minéraux, revelant du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement, et ancien membre du Bureau gouvernemental, ont laissé se passer plusieurs violations et fautes dans le travail de consulation du gouvernement concernant le projet TISCO II.

Les violations de la permanence du comité du Parti de la Compagnie général de l’acier du Vietnam, du comité chargé des affaires du Parti au sein du ministère de l’Industrie et du Commerce et des responsables ci-dessus, qui ont nui au prestige du Parti, doivent être sanctionnées.

La Commission du contrôle du CC du PCV a décidé d’appliquer les sanctions disciplinaires contre Triêu Tài Vinh, membre du Comité central du Parti et vice-président de la Commission centrale de l'é
conomie, ancien secrétaire du Comité du Parti de la province de Hà Giang, et Nguyên Van Son, secrétaire adjoint du Comité du Parti et secrétaire du Comité chargé des affaires du Parti, président du Comité populaire de la province de Hà Giang.

Les deux responsables doivent être responsables des violations et fautes commis dans la direction, le contrôle, la supervision, le règlement des violations et fautes concernant le concours national de fin d’études secondaires en 2018 où de nombreux candidats de la province de Hà Giang avaient obtenu des notes anormalement élevés. Des proches de Triêu Tài Vinh et Nguyên Van Son ont demandé d’augmenter illégalement  des notes pour des candidats lors de ce concours.

En examinant la nature et les conséquences des violations, en basant sur les règlementations du Parti sur les sanctions des membres du Parti, la Commission du contrôle du CC du PCV a décidé d’appliquer une blâme contre Nguyên Van Son et demandé au Bureau politique de prendre des sanctions disciplinaires à l'encontre de Triêu Tài Vinh.

Lors de cette réunion, la Commission du contrôle du CC du PCV a adopté le guide de travail sur le contrôle et la supervision au service des Congrès des organisations du Parti à divers échelons pour s’orienter vers le XIIIe Congrès national du Parti. Elle a également décidé d’autres contenus importants.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Le Musée de la campagne, un voyage dans le temps Les pergolas à fleurs jaunes, les maisons couvertes de chaume, les outils agricoles rudimentaires… Autant d’images typiques des villages d’antan du Nord du Vietnam mises en vedette au Musée de la campagne à Nam Dinh.