La Commission centrale du contrôle du Parti tient sa 13e réunion

La Commission centrale du contrôle du Parti communiste du Vietnam a tenu du 28 au 31 mars sa 13e réunion pour examiner les actes répréhensibles liés à certains ministères et agences, notamment dans l'affaire du kit de test COVID-19 de la société Viet A.

>>Coordination pour prévenir et lutter contre la corruption et les phénomènes négatifs

>>Le secrétaire général du Parti assiste à une conférence des députés à temps plein

>>Deux cadres exclus du Parti

Pour cette affaire, la commission a conclu que les Comités du Parti et les dirigeants du ministère des Sciences et des Technologies et du ministère de la Santé avaient fait preuve d'un manque de responsabilité et d'une gestion stricte, entraînant des actes répréhensibles et des violations des règlementations du Parti et des lois de l'État.

La Commission centrale du contrôle du Parti communiste du Vietnam a tenu du 28 au 31 mars sa 13e réunion.

La commission a nommé des fonctionnaires qui doivent assumer la responsabilité dans ces actes et violations ainsi que la responsabilité individuelle de leurs infractions dans l'exécution des tâches qui leur sont assignées.

Parmi eux figurent Chu Ngoc Anh, membre du Comité central du Parti, vice-secrétaire du Comité du Parti de Hanoï, président du Comité populaire de Hanoï, ancien secrétaire du Comité chargé des affaires du Parti et ancien ministre des Sciences et des Technologies ; Nguyên Thanh Long, membre du Comité central du Parti, secrétaire du Comité chargé des affaires du Parti et ministre de la Santé ; Pham Công Tac, membre du Comité chargé des affaires du Parti et vice-ministre du ministère des Sciences et des Technologies ; Nguyên Truong Son, membre du Comité chargé des affaires du Parti et vice-ministre du ministère de la Santé.

La commission a également décide des mesures disciplinaires à l'encontre de certains responsables de l'Académie de médecine militaire du Vietnam en relation avec l'affaire Viet A, en mettant en œuvre les conclusions de la 12e réunion de la commission.

Le général de division Nguyên Viêt Luong, secrétaire du Comité du parti et commissaire politique de l'université, ainsi que trois autres officiers, ont reçu un avertissement. Quatre autres ont reçu un blâme tandis que deux autres ont été expulsés du Parti.

La commission a demandé au Secrétariat du Comité central du Parti d'envisager des mesures disciplinaires à l’encontre de la Permanence du Comité du Parti de l'académie pour les mandats 2015-2020 et 2020-2025, ainsi que du général de division Dô Quyêt, secrétaire adjoint du Comité du Parti et directeur de l’académie et du général de brigade Hoang Van Luong, membre de la Permanence du Comité du Parti de l’académie.

Des infractions dans le secteur boursier

Examiner les résultats des inspections au Comité du Parti du Comité d'État de la Bourse (CEB) au cours du mandat 2015-2020, la commission a conclu que le comité avait violé les principes du centralisme démocratique et des règlementations de travail ; fait preuve d’une négligence dans la gestion, d'un manque de responsabilité dans le contrôle et la supervision en fournissant des consultations pour la construction d'institutions, de politiques et dans la gestion du marché boursier et des transactions sur titres.

La commission a nommé certains responsables qui doivent assumer la responsabilité pour ces actes susmentionnés au sein du Comité du Parti du CEB, de la Bourse de Hô Chi Minh-Ville, de la Bourse de Hanoï et du Service des transactions boursières du Vietnam, ainsi que leur responsabilité individuelle dans ces infractions comme dans l'exercice de leurs fonctions et de leurs tâches.

Parmi eux figurent Vu Bang, ancien secrétaire du Comité du Parti et ancien président du CEB ; Trân Van Dung, secrétaire du Comité du Parti et président du CEB ; Nguyên Thanh Long, secrétaire du Comité du Parti de la Bourse de Hanoï, ancien vice-secrétaire du Comité du Parti et ancien vice-président du CEB ; Lê Hai Trà, secrétaire du Comité du Parti et directeur général de la Bourse de Hô Chi Minh-Ville ; et Nguyên Son, secrétaire du Comité du Parti et président du Centre de dépôt de titres du Vietnam.

La commission a déclaré que ces actes répréhensibles avaient causé de graves conséquences, affectant négativement le marché boursier, réduisant la confiance des investisseurs et portant atteint au prestige du Parti et du CEB, appelant à des mesures disciplinaires.

Lors de la 13e réunion, la commission a également examiné et prononcé des mesures disciplinaires à l'encontre de plusieurs unités et responsables, dont ceux du Département général des douanes au cours des mandats 2015-2020 et 2020-2025, la Permanence du Comité du Parti de la province de Hà Tinh pour le mandat 2015-2020, la Permanence du Comité du Parti de la province d'An Giang et certains responsables de la province de Ninh Binh.

VNA/CVN

back to top