Publication du rapport du Vietnam à mi-parcours de l’EPU

Le ministère des Affaires étrangères a publié le 31 mars à Hanoï un rapport à mi-parcours sur la mise en œuvre des recommandations acceptées par le Vietnam dans le cadre du 3e cycle de l'examen périodique universel (EPU) et informé de la candidature du Vietnam au Conseil des droits de l'homme des Nations unies pour le mandat 2023-2025.

>>Consultation sur le 2e projet de rapport volontaire à mi-parcours du Vietnam

>>Le Vietnam s’engage à protéger les valeurs universelles des droits de l’Homme

>>Le PNUD salue les efforts du Vietnam dans la réalisation du rapport à mi-parcours de l'EPU

Selon l’assistant du ministre des Affaires étrangères Dô Hung Viêt, ce rapport à mi-parcours a été approuvé par le Premier ministre Pham Minh Chinh le 22 mars 2022 pour sousmettre au Conseil des droits de l'homme des Nations unies.

Le rapport témoigne du sens des responsabilités, de la transparence et du sérieux dont fait preuve le Vietnam dans la réalisation des recommandations de l'EPU en particulier et dans la mise en œuvre de ses engagements internationaux visant à garantir les droits de l'homme, en général.

Le ministère des Affaires étrangères a publié le 31 mars à Hanoï un rapport à mi-parcours sur la mise en œuvre des recommandations acceptées par le Vietnam dans le cadre du 3e cycle de l'examen périodique universel (EPU).
Photo : VNA/CVN

S’agissant de la candidature du Vietnam au Conseil des droits de l'homme des Nations unies pour le mandat 2023-2025, Dô Hung Viêt a précisé que la candidature du Vietnam était annoncée pour la première fois en 2021 lors de la 46e session du Conseil des droits de l'homme des Nations unies.

Lors de la 49e session, le ministre des Affaires étrangères Bui Thanh Son, chef de la délégation vietnamienne, a affirmé que le message du Vietnam lors de sa candidature était "Respecter les uns les autres. Dialogue et coopération. Garantir tous les droits de l'homme pour tous", tout en clarifiant les priorités du Vietnam lors de son adhésion au Conseil des droits de l'homme.

Il a affirmé que le Vietnam serait disposé à travailler avec les États membres et les parties concernées pour renforcer ce conseil, faire respecter les principes de la Charte des Nations unies et du droit international par le dialogue, la coopération et le respect mutuel.

Le Vietnam promouvra l'égalité des sexes, en particulier pour les femmes et les filles à l'ère de la transformation numérique ; continuer à proposer des résolutions sur les droits de l'homme et le changement climatique ; contribuer aux efforts du Conseil des droits de l'homme dans le domaine du droit aux soins de santé, en particulier dans le contexte de rétablissement après la pandémie de COVID-19 ; promouvoir la formation et l'éducation aux droits de l'homme ; et d’autres questions, a-t-il ajouté.

S’exprimant à cette occasion, Rana Flowers, la coordonnatrice par intérim des Nations unies, a salué les efforts du Vietnam dans la promotion et la protection des droits de l'homme. Elle a apprécié la mise en œuvre, par le Vietnam, des recommandations du 3e cycle de l'examen périodique universel, l'élaboration d'un rapport à mi-parcours et sa candidature au Conseil des droits de l'homme pour le mandat 2023-2025.

Elle a réaffirmé l'engagement des Nations unies à se tenir aux côtés du Vietnam pour garantir les droits de l'homme, faire respecter le droit international et mettre en œuvre les objectifs de développement durable.

VNA/CVN

back to top