29/04/2020 22:42
La Bourse de Paris se montrait prudente mercredi matin 29 avril (-0,18%), les investisseurs attendant la fin de la réunion de la Fed et les chiffres du PIB américain pour recueillir davantage d'éléments sur les conséquences du coronavirus sur la première économie mondiale.

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h35, l'indice CAC 40 perdait 8,31 points à 4.561,48 points. Mardi, il avait terminé en nette hausse de 1,43%. La Bourse de Paris est "dans l'attente de deux événements potentiellement explosifs : la première estimation de la croissance américaine pour le 1er trimestre 2020 et la réunion de la Réserve fédérale américaine", a rappelé dans une note John Plassard, spécialiste de l'investissement chez Mirabaud.

La réunion du comité monétaire de la Fed doit s'achever ce mercredi et sera suivie par une conférence de presse de son président Jerome Powell. Mais elle "ne devrait pas aboutir à un changement de politique monétaire", a jugé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Si la banque centrale ne devrait pas ouvrir la porte à des taux négatifs, elle devrait en revanche "fournir des indications précieuses sur l'évolution de la politique monétaire dans les mois à venir et, à cette occasion, il pourrait être fait mention d'un objectif explicite de taux de chômage", a-t-il affirmé. Côté croissance économique, les analystes tablent sur un recul de 4,3% en rythme annuel du produit intérieur brut (PIB) américain lors des trois premiers mois de l'année.

Parmi les autres indicateurs, les investisseurs s'intéresseront également aux chiffres provisoires de l'inflation allemande pour le mois d'avril ainsi qu'au rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole aux États-Unis. Côté microéconomie, la saison des résultats d'entreprises continuait à battre son plein. Airbus prenait 0,13% à 52,95 euros, malgré une perte nette de 481 millions d'euros au premier trimestre, contre un bénéfice net de 40 millions d'euros un an plus tôt. Le groupe a dit constater "rapidement" les effets de l'épidémie de coronavirus dans ses comptes.

Carrefour était recherché (+2,46% à 13,73 euros), soutenu par une progression de son chiffre d'affaires au premier trimestre, marqué par une "très forte accélération" de son activité en mars en raison de l'épidémie de coronavirus, qui a profité à ses activités de proximité et en ligne. M6 cédait 3,09% à 9,71 euros, affecté par l'annonce d'un plan de réduction de ses coûts sur ses programmes et sur l'ensemble de ses activités, après une baisse de 7,1% de son chiffre d'affaires au premier trimestre en raison de l'épidémie de coronavirus.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

À la découverte des pagodes khmères du Sud-Ouest En visitant le Sud-Ouest du Vietnam, les visiteurs ne devraient pas manquer cinq pagodes khmères à la beauté ancienne et l’architecture unique.