30/06/2020 22:40
La Bourse de Paris évoluait à l'équilibre mardi matin 30 juin (+0,03%), les bonnes nouvelles comme celles du rebond de l'activité en Chine étant contrebalancées par les craintes sanitaires et les tensions diplomatiques.
>>La Bourse de Paris finit sur un rebond
>>La Bourse de Paris indécise pour débuter la semaine
>>La Bourse de Paris satisfaite des indicateurs économiques

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h42, l'indice CAC 40 grappillait 1,31 point à 4.946,77 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,73%. "En cette dernière séance du mois, du trimestre et du semestre, les marchés poursuivent leur yoyo, tantôt attentifs aux signaux d'accélération de l'épidémie aux États-Unis, tantôt réceptifs à des statistiques économiques parfois supérieures aux attentes", a souligné Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

En matière macroéconomique l'activité manufacturière chinoise a rebondi en juin, atteignant son niveau le plus élevé depuis mars. En France, la consommation des ménages est aussi remontée nettement au mois de mai. Ces indicateurs de bon augure interviennent en outre après la publication lundi soir 29 juin du discours préparé par le président de la Fed, Jerome Powell, en vue de son audition mardi 30 juin devant une commission de la Chambre des représentants, dans lequel il estime que le rebond de l'économie américaine a commencé plus vite que prévu.

Le secteur aéronautique avait le vent en poupe, comme Boeing la veille a Wall Street et Airbus prenait le tête de l'indice CAC 40 avec un gain de 2,76% à 65,10 euros. Safran gagnait également 2,33% à 91,26 euros. Les valeurs technologiques étaient également recherchées, à l'instar de Worldline en hausse de 2,34% à 76,96 euros et STMicroelectronics de 1,62% à 23,86 euros.

Trigano profitait (+3,89% à 93,55 euros) de la perspective d'une activité soutenue durant l'été même si le chiffre d'affaires du numéro un européen du camping-car a été quasiment divisé par deux (-45,7%) au troisième trimestre de son exercice décalé 2019/20 (mars à mai). Bolloré reculait de 0,99% à 2,79 euros. Le groupe étudie depuis janvier plusieurs pistes pour se séparer de ses activités d'autopartage, à Lyon et Bordeaux dans un premier temps, mais également à l'international, selon des sources concordantes et des documents obtenus par l'AFP.

Natixis perdait 3,83% à 2,31 euros alors que Natixis et La Banque Postale ont annoncé lundi avoir signé l'accord de rapprochement de leurs filiales de gestion d'actifs dans les activités de gestion de taux et assurantielle, avec l'ambition de donner naissance à un champion européen.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Intégrer le numérique dans les stratégies touristiques Le Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, en collaboration avec Google, a organisé le 9 juillet une formation sur les compétences numériques et la promotion du marketing digital pour les gestionnaires d’État chargés du tourisme et les entreprises en activité dans ce domaine.