03/01/2020 11:41
La Bourse de Paris a attaqué l'année du bon pied (+1,06%) jeudi 2 janvier, clôturant à un nouveau plus haut depuis 2007 pour sa première séance de 2020, toujours portée par la perspective de la signature d'un accord commercial sino-américain.

>>La Bourse de Paris ouvre en baisse de 0,15%
>>La Bourse de Paris à son plus haut niveau de clôture depuis 12 ans
>>La Bourse de Paris prend un peu de recul (-0,39%) sur ses exploits de la veille

L'indice CAC 40 a progressé de 63,44 points à 6.041,50 points.
Photo : AFP/VNA/CVN


L'indice CAC 40 a progressé de 63,44 points à 6.041,50 points, un niveau inédit en clôture depuis le 19 juillet 2007, dans un volume d'échanges réduit de 2,8 milliards d'euros. Mardi 31 décembre, à l'issue d'une demi-séance, il avait terminé à l'équilibre (-0,07%).

La cote parisienne a entamé positivement la séance puis accru ses gains.

"Nous avons rejoint les plus hauts de la fin d'année dernière après avoir connu deux petites séances de respiration sur le marché", a souligné auprès de l'AFP Guillaume Garabedian, responsable de la gestion conseil chez Meeschaert Gestion Privée.

Cette baisse, qui s'était faite dans des volumes très faibles, "a été corrigée aujourd'hui, ce qui est assez logique car il n'y a pas de nouvelles justifiant que la marche avant enclenchée (par les marchés actions) soit inversée", a-t-il complété.

"Nous allons vers la signature d'un accord de phase un, confirmé aussi bien par les Américains que par les Chinois" et nous n'attendons par ailleurs "aucune nouvelle de la part des banques centrales ni de publications d'entreprises pendant la première quinzaine de l'année", a relevé M. Garabedian.

L'annonce par Donald Trump de la signature le 15 janvier de l'accord commercial partiel conclu avec la Chine après des mois d'affrontement à coups de droits de douane punitifs participait de la bonne humeur.

La cérémonie aura lieu en présence de hauts responsables chinois, a indiqué, sans autres précisions, le locataire de la Maison Blanche, qui doit se rendre "à une date ultérieure" à Pékin, où commenceront les discussions pour la "phase 2" de cet accord.

Une date ferme était très attendue tant les discussions des derniers mois, souvent tendues, ont donné lieu à des informations contradictoires.

La banque centrale chinoise a en outre annoncé mercredi une nouvelle baisse du taux de réserves obligatoires imposé aux banques, une mesure destinée à libérer environ 114 milliards d'USD pour dynamiser les prêts et relancer l'économie.

Du côté des indicateurs, l'activité manufacturière en Chine a connu en décembre son rythme de croissance le plus faible depuis quatre mois, selon l'indice des directeurs d'achat (PMI) pour le secteur.

En France, l'activité du secteur manufacturier a légèrement progressé le mois dernier, mais à son rythme le plus faible depuis trois mois tandis qu'elle a reculé au Royaume-Uni, pour le huitième mois consécutif.

Les bancaires en forme 

Sur le terrain des valeurs, les banques ont fini bien orientées à l'instar de Société Générale, en progression de 2,06% à 31,66 euros, Crédit Agricole qui a avancé de 2,01% à 13,19 euros et BNP Paribas, en hausse de 1,42% à 53,58 euros.

Peugeot a gagné 2,07% à 21,74 euros mais Renault a finalement terminé en repli de 0,66% à 41,90 euros. Les deux constructeurs nationaux ont affiché une progression de 0,88% sur l'année avec 1,25 million de véhicules immatriculés, selon les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobile (CCFA).


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).